Temps de lecture: 4 minutes

La Pologne est leader dans le domaine de la fintech en Europe Centrale et orientale. Les besoins sont là et l’environnement est propice à l’innovation : cet article dresse un portrait de la fintech aujourd’hui en Pologne et des opportunités sur le marché pour les entreprises.

Un marché, mais peu de capitaux

Selon le rapport CEE Fintech Report de Deloitte, la valeur du marché Fintech en Pologne s’élève à environ 856 M EUR (données septembre 2017). La Pologne est un leader dans ce domaine en Europe centrale et orientale, mais la valeur des investissements en capital-risque dans les entreprises innovantes du secteur financier reste néanmoins faible (0,005 % de la valeur du PIB). Or, la main d’œuvre hautement qualifiée, la croissance économique continue (PIB 5,1% en 2018) et les attentes très élevées des consommateurs en matière d’innovation financière, compensent le manque de capital et favorisent le développement de ce secteur. D’après Deloitte, plus de 20% des Polonais, même inconsciemment, utilisent actuellement les solutions Fintech (comparé à 15% aux États-Unis). D’ici 2020, ce chiffre s’élèvera à 50%.

L’environnement Fintech en Pologne compte une centaine d’entités qui couvrent tous les principaux domaines d’exploitation et segments dans le secteur de l’innovation financière. La majorité des solutions sont liées à des technologies de la mobilité, du traitement des données, de l’intelligence artificielle ou d’Internet. Les principales catégories de services fournis par les sociétés Fintech polonaises sont les paiements électroniques et les plateformes financières, les prêts, la planification budgétaire et l’accès aux transactions de devises et de cryptomonnaies.

 

La Pologne à l’avant-garde des pays qui soutiennent la Fintech

Le marché des services financiers en Pologne, en raison de son avance technologique, semble être relativement homogène. Cela signifie qu’il existe de nombreuses parallèles entre les start-ups et les banques. Par conséquent, ce n’est pas sans raison qu’on parle de « banques Fintech » ou de « Fintech dans les banques », et que les banques les plus innovantes se considèrent comme faisant partie du secteur Fintech. Heureusement, le nombre de besoins des clients polonais ne cesse d’augmenter, d’où le potentiel du marché qui peut facilement absorber toute nouveauté technologique fournie par les banques, les startups en Fintech ou d’autres sociétés en dehors du secteur financier. Selon PwC, déjà 17% de banques en Pologne achètent des solutions et des services auprès des Fintechs. Les innovations technologiques les plus recherchées incluent la blockchain, l’intelligence artificielle, la biométrie comportementale, les logiciels ou systèmes CRM et bien les solutions de la silver économie.

Début mars 2018, le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire a publié un rapport qui met la Pologne à l’avant-garde des pays qui soutiennent le développement de l’industrie Fintech. Komisja Nadzoru Finansowego (Commission polonaise de contrôle financier) vient de lancer le programme Innovation Hub destiné à soutenir les Fintechs. En octobre 2018, la Commission a lancé un « bac à sable » réglementaire, c’est-à-dire un programme de développement de l’innovation sur le marché financier en Pologne. Il s’adressera aux entités qui disposent d’un produit ou d’un service financier innovant et non testé, basé sur les technologies de l’information modernes, ainsi qu’aux entités proposant déjà certaines solutions et les souhaitant tester pour développer de nouveaux modèles d’affaires

Pourtant, le secteur Fintech ne se limite pas aux services financiers, mais inclue aussi des services d’assistance-conseil. Il s’agit des conseillers en investissements virtuels, ou des programmes informatiques basés sur l’intelligence artificielle (plus précisément la technologie Machine Learning), qui gèrent efficacement les portefeuilles d’investissement de leurs clients. Une autre solution qui peut être incluse dans les technologies Fintech est la biométrie, la sécurité biométrique étant considérée comme un avenir dans l’identification sécurisée des utilisateurs.

Un marché en pleine évolution

 

Les solutions proposées par les Fintechs révolutionnent non seulement le secteur bancaire, mais aussi l’ensemble du commerce électronique, dont la valeur en Pologne est estimée à 40 Mds de PLN. Plus de la moitié des Polonais (54%) déclarent faire des achats en ligne et, au cours des dix dernières années, le nombre d’acheteurs virtuels a presque doublé (de 29,7% en 2007). L’augmentation de l’intérêt pour cette forme de commerce est sans doute influencée par une plus grande confiance dans les achats en ligne (augmentation de 12% depuis 2016).

Les experts s’accordent à dire que dans les années à venir, les Fintechs vont changer l’équilibre des forces dans le secteur financier. Ceci est facilité par la directive européenne PSD2 qui de nouveau régulera le marché des services de paiement, compte tenu de la numérisation et le développement de nouvelles entités. En Pologne, la directive est entrée en vigueur l’année dernière.

Pour plus d’informations sur la Fintech en Pologne et ses opportunités, contactez Marta Pater : marta.pater@businessfrance.fr

Vous êtes une entreprise française et souhaitez discuter de votre développement international ? Un conseiller dédié dans votre région et expert de votre secteur vous recontactera dans les plus brefs délais :

 

M