inde

Modifié le 21 août 2023

Zoom sur les opportunités tech émergentes en Inde

Temps de lecture : 4 minutes

L’Inde s’est engagée depuis quelques années dans un recentrage vers les technologies émergentes et l’innovation, ce qui change complètement son image de destination de offshoring[1] du passé : un virage stratégique qui pourrait bien profiter aux entreprises françaises, particulièrement appréciées dans la zone. Les chiffres croissants de l’industrie logicielle indienne par exemple – avec 100 milliards de dollars de revenus attendus d’ici […]

L’Inde s’est engagée depuis quelques années dans un recentrage vers les technologies émergentes et l’innovation, ce qui change complètement son image de destination de offshoring[1] du passé : un virage stratégique qui pourrait bien profiter aux entreprises françaises, particulièrement appréciées dans la zone.

Les chiffres croissants de l’industrie logicielle indienne par exemple – avec 100 milliards de dollars de revenus attendus d’ici 2025 (sur un total de 350 milliards pour l’ensemble des services IT) – et des investissements grandissants des GAFA, avec 25 milliards de dollars investis depuis 2020… sont des indicateurs de l’opportunité qui s’ouvrent aux entreprises françaises.

Le pays possède aujourd’hui le troisième écosystème de startups au monde.

« Ce qu’il faut comprendre avec le marché informatique indien, c’est qu’il est progressivement en train de basculer d’une approche de services à une perspective de R&D plus globale », explique Rifka DAVID, chargé d’affaires chez Business France en Inde.

[1] L’Inde détient 55% du marché mondial de l’offshoring ou « délocalisation de services informatiques »

Les GAFA se positionnent en Inde


GAFA

Rien d’étonnant que compte tenu des transactions en ligne qui connaissent une évolution spectaculaire, dopée par la pandémie de coronavirus, en plus de la taille du marché de 1,3 milliard d’habitants, l’Inde est devenue le terrain de jeu privilégié des GAFA.

Récemment, Google Pay a annoncé un partenariat avec une banque indienne pour se lancer, dans le dépôt à terme. A partir de l’application, les utilisateurs peuvent désormais ouvrir un compte, rémunéré jusqu’à 6,25 % sur un an.

Une offre que complètent Amazon Pay et Facebook ; celui-ci a également choisi l’Inde pour se lancer dans le crédit aux entreprises, en plus de proposer des crédits ou des assurances via leur application de paiement.

Les investissements des GAFA en Inde confirment bien le fait qu’ils ne veulent pas outrepasser ces nouvelles opportunités qui se créent dans le pays.

Les GSI indiens –

un partenaire mondial


Les Global System Integrators (GSI) en Inde qui se sont développés dans l’intégration auprès des multinationales à l’étranger comptent des géants comme Wipro Technologies, Infosys, HCL Technologies ou encore Tata Consulting Services (TCS) ; ces leaders affichent une part de marché totale de 25% des revenus de l’industrie (ce qui témoigne du niveau très concurrentiel du marché) et réalisent 136 milliards de dollars à l’export.

Ces GSI sont désormais en quête de technologies nouvelles pour le compte de leurs clients, à la fois sur le sol indien et à l’international ».

HCL Technologies, présent dans 52 pays signale : « Il y a une demande forte de nos clients de trouver des technologies qui changent radicalement le business et optimisent les process.

Soit nous intégrons les solutions de ces startups directement dans nos packages, soit nous réalisons une approche conjointe, avec partage du mandat et de la visibilité », témoigne Kalyan Kumar.

Une recette qui a déjà fait ses preuves pour certains acteurs français comme Atempo ou Contentsquare, arrivés sur le marché indien par le biais de ces GSI (et l’entremise de Business France) et qui ont ensuite accéléré leur ancrage en recrutant dans les grands pôles comme Bangalore ou Hyderabad.

Autant de success stories qui poussent Business France à poursuivre l’expérience pour le compte des entreprises françaises et renforcer ainsi leurs liens avec de multiples GSI en Inde.

« Quand on est une startup française, il y a donc un intérêt double à se rapprocher de ces leaders, confirme Rifka David : non seulement ils sont la clé pour le marché indien, mais ils permettent également de percer des marchés étrangers ».

Les sujets du moment –

IA, cyber, 5g et… Metaverse


Les besoins technologiques des donneurs d’ordre sont nombreux – qu’il s’agisse de Machine Learning (ML) et d’Intelligence Artificielle (IA), de Blockchain, de cybersécurité, d’infrastructure urbaines (smart cities) ou encore de technologies RFID, AIDC et biométriques (l’authentification numérique est notamment au cœur du projet Aadhaar qui vise à fournir à chaque résident indien un numéro unique d’identification).

Certains GSI comme HCL recherchent plus spécifiquement des technologies liées au métaverse, selon M.Kalyan Kumar, le Chief Technology Officer et Head of Ecosystems de HCL Technologies[1] :

« nous pensons que les startups françaises ont beaucoup à proposer en matière de sécurité ou de gestion data »,
« Et puis, il y a bien sûr les domaines de la 5G, de l’IA/ML et du Quantum computing qui constituent un terrain inépuisable d’innovations, et pour lequel nous sommes en recherche de technologies brevetées ».

tech

L’Inde c’est un pays qui se gagne sur le long terme, au prix d’une prospection active sur le terrain. Toutefois, cet accès au marché devrait être facilité par la présence active de donneurs d’ordre français, qu’ils soient eux-mêmes des intégrateurs/ESN (Altran, Atos, Capgemini, etc) ou des éditeurs de logiciels (Dassault Systèmes, DiBcom, eNovance, ESI Software, etc.).

Pays-continent, l’Inde a enclenché une évolution rapide sur le plan technologique et offre donc beaucoup d’opportunités de développement pour l’écosystème français de startups ; un contexte qui devrait inciter les acteurs français à se positionner dès à présent.

C’est pour faire bénéficier de ces multiples perspectives aux entreprises de la Tech que Business France organise la French Tech Tour Inde 2022[2] en novembre, dans le cadre du Bengaluru Tech Summit[3]. C’est un programme d’accélération sur-mesure à destination des entreprises françaises qui souhaitent explorer et identifier des opportunités de développement en Inde.

[1] L’un des GSI (Global Systems Integrator) majeurs en Inde

[2] French Tech Tour India 2022 : https://events-export.businessfrance.fr/frenchtechtourtoindia2022/

[3] La Bengaluru Tech Summit est le salon référence en matière de la Tech en Inde.

FRENCH TECH TOUR

INDE 2022 


C’est pour faire bénéficier de ces multiples perspectives aux entreprises de la Tech que Business France organise la French Tech Tour Inde 2022 en novembre, dans le cadre du Bengaluru Tech Summit.

C’est un programme d’accélération sur-mesure à destination des entreprises françaises qui souhaitent explorer et identifier des opportunités de développement en Inde dans 4 étapes :  

  • Bootcamp : Présentation du marché indien, Découverte de l’écosystème Tech local, Coaching collectif : « Comment négocier et travailler en Inde »,  Peer to Peer mentoring.
  • B2B Meetings : RDVs B2B sur mesure avec vos prospects et clients potentiels indiens.
  • Networking : Pass d’entrée au salon et conférence de Bengaluru Tech Summit 2022, l’évènement phare de la Tech en Inde. Sessions de networking et la mise en relation avec la French Tech Bangalore.
  • Visibilité : Actions de communication pour renforcer votre visibilité en Inde (Campagne de réseaux sociaux sur la délégation vers les pages Business France, catalogue French Tech to India, Communiqué de Presse). 

-> Contact Business France Inde : 

Rifka DAVID, Chargée d’affaires référente Export – Tech & Services  : rifka.david@businessfrance.fr  

(lien webinar : https://www2.teamfrance-export.fr/l/591721/2022-06-13/xjvy36)

Gardez une longueur d’avance sur l’évolution de vos marchés à l’export

Chaque mois, recevez dans votre boîte mail les actualités majeures sur vos marchés étrangers à lire en moins de 10 minutes ! Choisissez la Newsletter qui vous convient :