Temps de lecture: 6 minutes

    Le Japon est un pays considéré comme étant à la pointe de l’innovation, mais qui n’est cependant pas épargné par les difficultés sociétales.

    En effet, au-delà de son caractère dynamique et futuriste le déclin de la population et le faible taux de natalité viennent mettre en danger le modèle japonais actuel.

    Pour faire face, comme souvent, le Japon trouve des solutions dans l’innovation et la technologie.

    Une « Quatrième révolution industrielle »

    japon

    Les avancées technologiques telles que l’Internet des objets (IoT) ou encore l’intelligence artificielle (IA), ont entraîné un changement connu sous le nom de « Quatrième révolution industrielle », moteur aujourd’hui de la numérisation dans de nombreux pays, dont le Japon.

    Le pays va non seulement mettre en application ces différentes technologies de pointe dans le secteur manufacturier (encore important localement), mais aussi les mettre en œuvre face aux changements sociétaux dans le cadre de la société 5.0.

    Le gouvernement japonais est maître dans l’art de créer des campagnes et des projets nationaux.

    Les entreprises japonaises sont les premières à y contribuer et à chercher à se développer en lien avec les priorités gouvernementales.

     

    Ainsi, le concept de société 5.0 a été proposé lors du « 5ème Plan de base pour les sciences et les technologies » en tant que modèle de société future à laquelle le Japon devrait aspirer.

    Il suit la société de chasse (Société 1.0), la société agricole (Société 2.0), la société industrielle (Société 3.0) et la société de l’information (Société 4.0).

    Le plan de base comprend l’objectif de réaliser une société ultra-intelligente en fusionnant l’espace physique et le cyberespace pour créer un environnement dans lequel les humains et les nouvelles technologies peuvent coexister.

    Derrière ce concept, le Japon veut reprendre les éléments qui ont permis la transformation de l’industrie, et construire avec ces briques une société intelligente.

    Ce vaste changement sera mené par des innovations dans les domaines des sciences et des nouvelles technologies.

    Comme le concept de la quatrième révolution industrielle, la société 5.0 rassemble les technologies telles que l’IA, l’IoT ou encore le big data pour conduire la transformation numérique, cette fois-ci de la société.

    GARDEZ UNE LONGUEUR D’AVANCE SUR L’EVOLUTION DE VOS MARCHES A L’EXPORT

    Inscrivez vous à la selon le secteur de votre choix !

    Les secteurs les plus dynamiques

    de la zone

    • L’Internet des Objets est particulièrement concerné. En effet en croissance continue, le marché local, de près de 75 Mds EUR en 2020 (+ 58 % depuis 2017), a également continué sa croissance en 2021.

    Il est vrai que depuis quelques années nous constatons notamment un essor des produits pour les maisons connectées et intelligentes, qui devraient atteindre les 9 M d’unités d’ici 2025 (ce qui représente une multiplication par 4 entre 2018 et 2025).

    Les appareils intelligents, y compris les appareils HEMS (Home Energy Management System), attirent désormais l’attention du public et la demande des consommateurs pour ce type d’appareil augmente rapidement.

    Il existe une demande croissante sur le marché japonais pour un environnement de vie sûr et sécurisé, notamment en ce qui concerne les fonctionnalités de sécurité et de surveillance discrète des personnes âgées par exemple.

     

    • Tout cela représente des opportunités pour les entreprises françaises, au même titre que la robotique dont le marché offre des perspectives intéressantes, passant de 12 Mds EUR en 2020, à 37 Mds EUR en 2035, les besoins sont notamment en lien avec la Robotique dite « sociale » ou de « service » qui est au cœur de la stratégie de revitalisation du Japon.

    Si d’un point de vue économique, la baisse du nombre de personnes en âge de travailler menace la compétitivité du pays, le contexte socio-économique constitue, à l’inverse, un facteur de croissance indéniable pour le secteur spécifique de la robotique, notamment dans le domaine des services à la personne.

    technologie japon

    Dans le domaine des logiciels, services, cloud, IT, le gouvernement s’attaque sérieusement au problème du retard japonais concernant la transformation digitale (DX), avec un Ministre chargé de la Transformation numérique et la création d’une agence gouvernementale nationale dont le but est de favoriser la digitalisation de la société japonaise.

    Le gouvernement espère que le pays pourra rattraper son retard face aux marches occidentaux. Le ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie estime que si le pays ne prend pas le virage de la transformation digitale d’ici 2025, le manque à gagner pour l’économie serait de 12 trillion de yen par an (soit 96 Mds €).

    Enfin, dans le domaine industriel également les évolutions se poursuivront dans le prolongement de la société 4.0, en lien notamment avec le souhait pour le Japon d’être le centre mondial de l’innovation robotique et le leader de l’IoT.

    Le gouvernement fait de gros efforts pour soutenir les entreprises privées dans la modernisation de leurs usines, ce qui représente des opportunités par exemple dans les domaines des usines virtuelles (digitalisation / automatisation) ou sur mesure (automatisation / monitoring).

    D’autres secteurs d’application sont également pertinents pour le marché japonais comme l’automobile (besoin de solutions avancées pour développer des voitures autonomes ainsi que des camions et des bus), ou le retail (toujours en lien avec la pénurie de main-d’œuvre).

    Découvrez le marché japonais et

    lancez-vous

    technologie japon

    Dans ce contexte favorable aux avancées technologiques pour la société, Business France et la French Tech Tokyo proposent aux entreprises de venir découvrir le marché japonais et s’y lancer à travers une mission mettant en avant l’expertise et l’innovation française :

    Business Expedition FT 120 / Next 40 / Green 20 au Japon (du 27 au 30 juin à Tokyo).

    Cette mission de 4 jours vous permettra de faire un grand pas en avant au Japon, et notamment :

    • Rencontrer vos futurs partenaires/clients (programme de 2 jours de RDV BtoB individuels)
    • Networker avec la communauté French Tech à Tokyo et le réseau local
    • Être visible (événement de pitch, communiqué de presse)
    • Découvrir le marché à travers des visites de sites et rencontres avec des grands comptes japonais
    • Comprendre les opportunités du marché et la culture des affaires au Japon

     

    L’inscription vous est proposée à 2990€, jusqu’au 6 mai prochain. (Formulaire d’inscription en ligne)
    La mission est éligible au Chèque Relance Export, pouvant couvrir jusqu’à 50% du montant.

    Contact : alexis.tatto@businessfrance.fr

    M