Temps de lecture: 5 minutes

    Les startups B4Finance, Ganylab, Libeo, et Rise up se situent à différents stades de maturité mais elles partagent l’ambition de devenir des leaders sur le marché britannique, elles ont donc intégré le programme d’accélération Impact UK-IRL !
    Grâce à ce dernier, elles ont suivi un bootcamp en collaboration avec Compagnum, une quinzaine de sessions de mentoring personnalisées pour travailler leur compréhension du marché, leur proposition de valeur, leur marketing et leur place au sein de l’écosystème. Ces quatre startups qui apportent des solutions concrètes au monde post-COVID illustrent les bonnes pratiques pour réussir sur les marchés britannique et irlandais !

    “Success depends on your backbone not your wishbone”

     

    Alors que l’on compte plus de 100 licornes britanniques, le Royaume-Uni constitue la première piste d’atterrissage des sociétés américaines en Europe, ce qui en fait un marché extrêmement compétitif !

    Quant à elle, l’Irlande réunit sur son territoire 9 des 10 plus grandes sociétés de la Tech. De plus, les différences culturelles sont souvent sous évaluées alors que le pragmatisme, l’organisation horizontale, et l’importance de la communication impliquent souvent une refonte complète de la « Go-to-market-strategy » des Tech françaises !

    Néanmoins, ces marchés restent une étape essentielle pour s’imposer comme un leader européen puisqu’ils permettent de se confronter à ses futurs concurrents avant qu’ils ne traversent la Manche !
    Bien que le Brexit ait indéniablement créé des tensions fortes sur le marché de l’emploi et impose plus de formalités pour la circulation des biens, le gouvernement britannique continue de placer la Tech et l’économie verte au centre de sa stratégie.

    GARDEZ UNE LONGUEUR D’AVANCE SUR L’EVOLUTION DE VOS MARCHES A L’EXPORT

    Inscrivez vous à la selon le secteur de votre choix !

    « Don’t miss the boat ! »

    ELEIUS GB IRL

    La conquête du marché britannique peut être envisagée très tôt dans l’histoire d’une startup, surtout pour une solution très innovante.

    Il est cependant primordial d’y accorder le temps et les moyens nécessaires. Par exemple, la startup Ganylab signait son premier contrat en France en même temps qu’elle préparait son lancement sur le marché britannique car la crise du COVID a rebattu les cartes de l’événementiel, il faut se positionner maintenant ou jamais !

    L’arrivée d’un investisseur britannique dans son capital peut être un réel atout, à l’instar de Libeo qui a intégré LocalGlobe au tour de table destiné à financer son internationalisation !
    Rise-up a commencé par recruter un Country Manager suivi d’un responsable marketing, afin de saisir les opportunités locales et d’adapter son message à l’audience britannique, plus sensible que les Français au marketing.

    Ainsi, B4Finance a complètement refondu son site internet afin de renforcer les notions de Retour sur Investissement et de simplicité.

    Le marketing étant un élément incontournable pour les entreprises françaises, nous avons officialisé une collaboration avec l’agence Eleius, spécialiste du growth marketing afin de mieux préparer les entreprises de notre cohorte à cette transformation.

    « Open for Business »

    La création d’une structure sur place peut être un accélérateur pour le développement des Tech françaises, ainsi notre partenaire Shabir Djakiodine, Directeur de Euroaccounting, nous propose un éclairage sur ces formalités.

    Créer une société au Royaume-Uni reste relativement simple, même si quelques changements ont émergé depuis l’instauration du Brexit et la politique de renforcement des contrôles liés à la lutte anti-blanchiment.

    Il suffit de disposer d’un directeur, un actionnaire, un capital de 1 livre sterling au minimum et une adresse de domiciliation. Néanmoins, l’ouverture du compte bancaire devient de plus en plus compliquée pour des non-résidents.

    Le Royaume-Uni montre depuis quelques temps une véritable volonté de lutter contre le blanchiment, et cela s’est traduit par la vérification de l’identité et ainsi que du domicile (justificatif d’adresse) lors de l’ouverture de la société.

    Les banques traditionnelles comme Natwest ou encore HSBC ont pris la décision de tout simplement refuser les non-résidents. Il existe cependant une alternative très intéressante avec les banques en ligne, telles que Revolut.
    En dépit de ces quelques petits changements, le Royaume-Uni reste un pays où il est facile de créer son entreprise et donc d’y investir.

     

    ELEIUS GB IRL
    ELEIUS GB IRL

    Nous relançons le programme Impact UK IRL en 2022 et les inscriptions seront ouvertes entre janvier et mars 2022, n’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !
    ⇒ Isabelle Tibayrenc – Chef de pôle Tech & Services Royaume-Uni et Irlande – Isabelle.Tibayrenc@businessfrance.fr

    -> En savoir plus et inscriptions au lien suivant : https://extranet-btob.businessfrance.fr/prg-33599

     

    Savez-vous que Business France propose aussi des programmes d’accélération en 2022 en Europe du Sud et en zone rhénane ?

    ⇒ Pour le programme Impact Italy, rendez-vous sur https://events-export.businessfrance.fr/impact-italy/ et pour les French Tech Dys Iberia, c’est par ici : https://www.frenchtechdays-iberia.com/
    ⇒ Toute l’information sur le programme Impact Germany 2022 par là : https://events-export.businessfrance.fr/impact-germany/

    M