Temps de lecture: 4 minutes

L’Inde… Ce pays-continent aux dimensions gargantuesques, que l’on s’imagine parsemé de forts d’une autre époque, d’épices puissantes et auréolé d’une aura spirituelle.
L’Inde, pourtant, réserve son lot de surprises, et notamment dans le domaine de la tech…

 

En effet, le pays abrite actuellement le 3e plus grand écosystème de startups au monde, avec 38 licornes à date (15 licornes apparues en 2021) selon une récente étude de KPMG[1]. Avant 2022, on en comptera 50, et ce malgré la situation de la pandémie.

 

Maintien de la confiance dans le pays grâce à un écosystème dynamique

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser au vu du contexte mondial et des articles rarement dithyrambiques qui paraissent dans la presse dès qu’il s’agit de l’Inde, la confiance des investisseurs et des fonds est forte dans les secteurs qui ont connu un développement important dans la période de la pandémie. Comme l’e-commerce, l’ed-tech, la fintech et le SaaS, ainsi que des secteurs à fort potentiel comme la spacetech et l’agrotech. Cette confiance est secondée par les GAFA qui ont investi plus de 25 Mds USD dans le pays en 2020.

 

De plus, l’Inde a plusieurs atouts dans sa manche : avec plus de 50 % de la population âgée de moins de 25 ans, la connectivité et la présence en ligne en Inde ont considérablement augmenté durant la dernière décennie.

 

Base totale d’abonnés mobiles 1,2 Md
Abonnés internet dans le pays 761 M de personnes
Coût de data mobile moyen/Go 0,68 €
La contribution du secteur de la Tech au PIB indien 8%
Nombre total des personnes employées dans le secteur 4,4 M

 

Preuve de ce dynamisme à toute épreuve, les Big Five de la Tech en Inde ont prévu de recruter 96 000 personnes en 2O21. En février 2021 par exemple, Tata Consultancy Services a annoncé le recrutement d’environ 1 500 employés au Royaume-Uni au cours de l’année prochaine.

 

Un écosystème innovant à l’échelle nationale

 

De plus, l’Inde abrite sa propre Silicon Valley avec Bangalore, qui concentre plus de 24 % de l’écosystème des start-ups en Inde : le nombre de startups fondées dans la ville est plus important qu’à San Francisco. D’autres villes comme New Delhi, Mumbai, Pune, Hyderabad ou Chennai se démarquent avec leurs propres spécialisations. Selon les analystes, ces hubs devraient continuer de croître à un TCAC de 40 à 45 %.

 

Enfin, le maintien de relations bilatérales fortes entre la France et l’Inde a permis de nourrir la confiance envers l’Inde. Avec +21 Mds USD investis en Inde, la France était le 2ème investisseur européen en 2020.  Plusieurs réseaux enrichissent l’écosystème dont La French Tech qui fut créée en 2019 à Bangalore, ou encore l’accélérateur du groupe Airbus Airbus BizLab.

 

Le marché Indien représente donc une porte privilégiée vers le sous-continent, la promesse d’un potentiel inouï pour votre rayonnement à l’international. Le French Tech Tour to India 2021, organisé en novembre par Business France en format digital, est l’occasion d’accéder à ce marché, dont la courbe de croissance est exponentielle : profitez de notre accompagnement qui propose une semaine d’immersion et de préparation avec des experts et clients potentiels avant de vous lancer !

 

→ Pour plus d’informations : FRENCH TECH TOUR INDIA 2021

Pour aller plus loin Business France vous dévoilent les opportunités Tech en Inde à ne pas manquer pour les entreprises françaises

 

[1] Indian Startup Ecosystem Promises to keep Mars 2021

M