Temps de lecture: 5 minutes

La Fintech en Chine continentale

Les entreprises chinoises du secteur occupent une place de premier rang et dominent le dernier classement des fintechs dans le monde selon une étude réalisée récemment par KPMG en 2019. Sur les cinquante premières sociétés les plus dynamiques au monde dans ce domaine, sept sont chinoises. Parmi le top 10 figurent Ant Financial, JD Digits et Du Xiaoman Financial qui occupent respectivement les 1ère, 3ème et 6ème place du classement. D’après la liste 2020 des licornes mondiales dressée par Hurun, la Chine compte 18 licornes fintech, dont Ant Group, Lufax, Webank, JD Digits, China UnionPay Merchant et Du Xiaoman Financial. La valorisation totale de ces entreprises est de 1 634 milliards de yuans, soit environ 253 milliards de dollars.
Le système financier Chinois a parcouru un long chemin depuis que la People’s Bank of China (PBOC) a été séparée du ministère des Finances en 1978. Alors que les grandes banques d’État continuent de dominer le secteur bancaire traditionnel, les entreprises technologiques chinoises jouent désormais un rôle important dans la fourniture de services aux particuliers, aux entreprises et aux institutions. La définition « Fintech » n’a été officiellement adoptée qu’en 2019 par le People’s Bank of China (PBOC) dans son Plan de développement Fintech (2019-2021). Auparavant, la fintech était communément appelée « Finance Internet » en Chine, probablement car ce marché demeure dominé par les géants chinois de l’Internet, connus sous le nom de BAT (Baidu, Alibaba et Tencent). Aujourd’hui, ces trois acteurs sont au cœur de la révolution Fintech. Ils possèdent tous leurs propres filiales fintech notamment dans les domaines du paiement électronique, des prêts aux PME et aux particuliers, de la gestion de patrimoine, des néo-banques, des assurances et des investissements. 
Progressivement les acteurs Fintech chinois commencent à étendre leurs activités à l’international.

  • Début 2020, Tencent a renforcé sa présence sur le marché européen en investissant dans deux startups françaises : l’application de paiements mobiles Lydia et Qonto, néo-banque spécialisée dans le service des PME et des indépendants.
  • Fin 2020, Ant Group a remporté une licence bancaire numérique de gros (Digital Wholesale Bank) à Singapour.

Réciproquement, nous constatons également que plusieurs acteurs Fintech internationaux ont réussi à s’implanter en Chine.

  • En janvier 2021, HSBC FinTech Services (Shanghai) Company Limited est devenue la première filiale Fintech ouverte par une institution financière étrangère.
  • En janvier 2021, PayPal a finalisé l’acquisition d’une part majoritaire de GoPay Information Technology Ltd. et est devenu le premier opérateur étranger à contrôler à 100% une plateforme de paiement en Chine.

La Fintech à Hong Kong, place financière de premier plan

Hong Kong est depuis longtemps l’un des plus grands centres bancaires de la planète, avec 78 des principales 100 banques mondiales qui y sont établies, et un secteur financier qui employait plus de 270 000 personnes en 2019 et représentait 21,3% de PIB la même année.  Au cours de ces dernières années, le secteur financier hongkongais est devenu un terrain très favorable pour l’adoption de technologies numériques. La cité-état se positionne aujourd’hui en tant que pôle Fintech de premier plan de la région. Depuis 2016, de nombreuses mesures ont été prises par l’autorité monétaire de Hong Kong (HKMA) pour accélérer le développement du secteur Fintech avec  par exemple la mise en place d’un lieu d’expérimentation temporaire pour des activités non couvertes par la régulation actuelle, le « bac-à-sable réglementaire » (sandbox) ; le lancement d’une plateforme collaborative Fin+Tech, en partenariat avec Hong Kong Science and Technology Parks (HKSTP), ou encore l’organisation de « Hong Kong Fintech Week », l’un des plus importants rendez-vous du secteur des technologies financières en Asie. Jusqu’à fin 2020, Invest Hong Kong identifiait plus de 600 Fintech opérant à Hong Kong, dans les domaines des nouvelles technologies liées à la finance (Fintech, Insurtech, Regtech, Cybersécurité, etc). Parmi ces entités 44% étaient en activité depuis plus de 3 ans, 66% centrées sur le marché B2B, 53% faisant de Hong Kong leur base pour leur expansion globale et 37% de leurs fondateurs étant étrangers.

  • En 2019, les levées de fonds Fintech ont représenté 376 millions USD (+200% / 2018) : un niveau record.
  • Le taux d’adoption des Fintech parmi les banques traditionnelles atteignait 86% en 2020. Hong Kong se classait 2ème en Asie du IMD world digital competiveness ranking (après Singapour et 5ème mondial).
  • Entre 2019 et 2020, 8 néo-banques (LIVI BANK, MOX BANK, ZA, WELAB, ANT BANK (HONG KONG), FUSION BANK, AIRSTAR BANK, PAOBANK) ont vu le jour et ces banques numériques comptent aujourd’hui plus de 580 000 de clients et et 2,58 Mds USD en dépôts, soit 0,13% du total des dépôts auprès des institutions financières de Hong Kong.

Jusqu’au début 2021, la ville compte aujourd’hui le plus grand nombre de banques virtuelles en Asie.

La présence française au Hong Kong Fintech Week 2020

Invest Hong Kong a organisé sa Fintech Week en format 100% digital du 2 au 6 novembre 2020, avec 350 intervenants, 500 « exposants » en ligne et 20 000 participants. Business France organisait les 5 et 6 novembre 2020 deux webinaires sino-français en marge de la semaine Fintech de Hong Kong. Soutenu par Invest HK, Finance Innovation ainsi que Hong Kong Science and Technology Parks. Les deux webinaires se sont déroulés autour de plusieurs panels : le développement des néo-banques en France et à Hong Kong, l’innovation dans le secteur de l’assurance en Chine et l’adoption de la technologies blockchain par les acteurs financiers. Parmi les intervenants d’entreprises de premier rang du secteur figuraient notamment Capgemini, Hipay, Ledger, Granada, iExec, ZA (ZhongAn), PingAn One Connect, Webank, Onfido, Allianz Partners, BOB-CARDIF Life Insurance, etc.

French Virtual Banking Tour 2021 – Chine & Hong Kong

Vous voulez appréhender l’écosystème financier chinois et hongkongais et rencontrer des acteurs clés en Asie ? Inscrivez-vous au prochain French Virtual Banking Tour 2021 en ligne organisé par Business France Chine et Hong Kong du 18 octobre au 5 novembre.
https://extranet-btob.businessfrance.fr/prg-29252/

Cette opération destinée aux entreprises françaises vous permettra de :

  • Vous Informer sur les grandes tendances actuelles du secteur Fintech en Chine-Hong Kong ;
  • Présenter votre savoir-faire ou offres en lien avec la Fintech aux décisionnaires et donneurs d’ordre régionaux ;
  • Nouer des contacts avec des grandes institutions financières et de futurs clients et partenaires lors de rendez-vous individuels en ligne ;
  • Identifier de nouvelles opportunités et affirmer votre présence sur le marché asiatique.

Vos contacts pour savoir plus : µ
Mme Claire Ferté, Chef de projet et référente de FinTech à Paris, claire.ferte@businessfrance.fr
Mme ZHAO Ting, Chargée d’Affaires Export à Hong Kong, ting.zhao@businessfrance.fr 

 

Sources Chine :

Sources Hong Kong : ​

M