Temps de lecture: 5 minutes
Avec une population de plus de 200 millions d’habitants et composée de 3 pays économiquement forts et au profils similaires, la zone Asie du Nord Est reste une destination de choix par sa richesse, le climat des affaires sécurisant et une consommation élevée. La Corée du Sud, le Japon et Taïwan sont 3 marchés innovants, ouverts et rémunérateurs sur lesquels de nombreuses entreprises ont réussi. Pour vous permettre d’en faire de même, nous vous avons préparé 10 conseils pour votre réussite :

1. Mettre en avant un avantage compétitif clair

La concurrence locale est nombreuse. Pour convaincre vos futurs prospects et partenaires de travailler avec vous, il est important de pouvoir se distinguer de l’offre domestique et internationale existante : performance et/ou innovation de rupture, compétitivité prix, story telling, etc.

2. Être réactif et professionnel

Encore plus qu’ailleurs, répondre rapidement (sous 24/48h), respecter les délais mentionnés (aucun retard n’est permis pour les livraisons), et être professionnel en toutes circonstances (ne pas faire l’autruche en cas de problème, ni s’agacer face au client) seront des critères déterminants pour votre réussite.

3. Savoir s’adapter et adapter ses outils de communication

Adapter son produit est un point essentiel : interface en langue locale, compatibilité avec l’écosystème sur place, certifications des pays concernés, sont des étapes essentielles pour l’entrée sur le marché. Concernant la communication, si l’anglais est de plus en plus présent, il ne constitue pas toujours une voie simple pour convaincre les décideurs locaux. Il est important de préparer ses éléments commerciaux en langue locale et/ou s’y adapter pour répondre aux attentes de la pratique des affaires dans les pays ciblés.

4. Qualité irréprochable

Le niveau d’exigence sur les 3 marchés est extrêmement élevé. Ainsi, ne sont pas permises les approximations sur les mesures, le manque de performance ou comme nous l’avons vu un retard de livraison. Cette exemplarité vous permettra de pouvoir tenir la comparaison avec les produits et services domestiques.

5. Références et cas d’utilisation : à ne pas négliger

Posséder de solides références internationales est un véritable atout pour convaincre les clients et partenaires potentiels, il ne faudra pas hésiter à les mettre en avant afin de rassurer les prospects asiatiques de votre sérieux et les inciter à vous faire confiance. S’il s’agit de briques technologiques, des cas d’utilisation éprouvés et concrets sont également un élément convaincant pour illustrer clairement le potentiel de votre offre. Les acteurs d’Asie du Nord-Est accordent une importance particulière aux références ou cas d’étude dans des pays d’Amérique du Nord, d’Europe du Nord, ou d’Asie de l’Est (Chine, Hong-Kong, Singapour).

6.Savoir développer et entretenir son réseau

Dans des pays où les intermédiaires sont incontournables, la qualité du réseau professionnel et la capacité à bâtir un relationnel fort avec ses interlocuteurs sont indispensables. Les communautés French Tech de Taipei, Séoul et Tokyo sont un bon moyen de se constituer un réseau lors des premiers temps, et les équipes de Business France peuvent également identifier et approcher des partenaires locaux potentiels avec lesquels bâtir une relation.

7. Support technique local

Les questions arriveront rapidement de la part des prospects, dont celle qu’on ne pourra éviter : Que se passera-t-il si j’ai un problème avec votre produit/service ? Il n’est pas simple d’intervenir à distance à plus de 9000 km de votre client. Ainsi, être préparé à assurer un support technique en langue local, réactif et fiable sera une étape nécessaire. Il faut anticiper cette question dans votre projet via votre partenaire local ou via un salarié de l’entreprise basé sur place.

8. Faire preuve de patience

Bien que rémunérateurs, les marchés coréens, taiwanais et japonais nécessitent du temps pour arriver aux premiers courants d’affaires. Il ne faut pas brusquer ou forcer la mise en place de contrats, mais plutôt être rigoureux, patient et y consacrer un temps continu.

9. Affirmer sa présence dans la presse et les réseaux sociaux

Sur des marchés matures où l’image joue un rôle grandissant dans le monde des affaires, disposer d’une image soignée dans la presse professionnelle ou sur les réseaux sociaux peut être largement bénéfique, pour se faire connaître et pour asseoir sa crédibilité à long terme. Les pays d’Asie du Nord-Est utilisent parfois des réseaux ou plateformes digitales qui leur sont propres, et qu’il importe de bien prendre en compte dans sa stratégie digitale.

10. Maximiser ses déplacements en prospectant en même temps plusieurs pays de la zone.

Le Japon, la Corée et Taiwan ayant des économies à des niveaux de maturité proches, les opportunités dans les trois pays sont souvent similaires. Il est donc intéressant d’envisager une approche zone pour un développement concomitant sur ces trois pays.

Pour faciliter votre entrée sur le marché, rejoignez la centaine d’entreprises ayant déjà participé au programme d’accélération sur la zone : le French Tech Tour 2021.

Informations et inscriptions : https://events-export.businessfrance.fr/french-tech-tour-ANE2021/

M