Temps de lecture: 4 minutes

S’il paraît limité au regard de son voisin, le Canada n’en est pas moins un marché attractif. Le pays s’appuie sur un climat économique, politique et environnemental stable, une culture d’innovation et une ouverture qui en font un tremplin pour faciliter l’accès des entreprises au marché américain. L’entreprise d’Ottawa, Shopify, ne serait-elle pas le futur Amazon ? MaRS, l’accélérateur de startups basé à Toronto est devenu en quelques années le hub urbain d’innovation le plus grand d’Amérique du Nord si bien que l’on parle de Toronto comme la nouvelle Silicon Valley. Si cela peut paraître encore tôt pour l’affirmer, tous les grands de la Tech sont bien là pour à la fois profiter pleinement des nombreux avantages de l’écosystème canadien mais également lui servir de locomotives.

Culture d’immigration forte et mesures d’incitation à l’innovation

De nombreuses mesures incitatives fédérales, provinciales et locales existent pour favoriser l’implantation des entreprises innovantes sur le marché Canadien : mesures fiscales, subventions directes, garanties aux préteurs, crédits d’impôt, soutien logistique et conseils, etc. Le Programme canadien de l’innovation à l’international (PCII) en est un exemple. De plus, le taux d’imposition sur les bénéfices des entreprises se situe autour de 15 % au niveau fédéral contre 20% aux Etats-Unis.

Le Canada a aussi une culture d’immigration forte caractérisée par la diversité des cultures et communautés : 300 000 immigrants chaque année, plus d’1 canadien sur 5 est né à l’étranger, à Toronto ce ratio est de 1 habitant sur 2 et plus de 200 langues sont parlées. L’Entrée Express ou le Programme de visa pour démarrage d’entreprise sont des exemples de cette ouverture. Avec la plus grande communauté française hors d’Europe, Montréal est de loin le lieu d’immigration privilégié des français.

Capacité d’innovation et main d’œuvre qualifiée

Le Canada est reconnu pour ses expertises croissantes en intelligence artificielle, jeu vidéo, effets visuels et animation, informatique quantique et cybersécurité. À titre d’exemple, Facebook, Microsoft, Google, Samsung, IBM, Thalès ou encore DeepMind ont ouvert des laboratoires au Canada au cours de ces dernières années pour investir dans la recherche en intelligence artificielle. Le pays est reconnu internationalement pour son expertise dans ce domaine et possède des clusters de renom (tels que le MILA, Vector Institute ou Scale AI).

Le pays est également doté d’une communauté de chercheurs et d’entrepreneurs qui œuvrent dans le domaine des nouvelles technologies. Cette forte culture de l’innovation est favorisée par la présence de nombreux incubateurs, accélérateurs qui collaborent avec des startups et entreprises early-stage pour les aider à trouver leur product market fit et leur financement (réseau Bonjour Startup Montréal, Le Centech, MaRS).

De nombreuses entreprises américaines, Salesforce par exemple, y ouvrent des antennes, convaincues par la main d’œuvre qualifiée, multiculturelle et talentueuse du Canada. En effet, elles ont accès au Canada à des talents qui leur coûteraient beaucoup plus cher et seraient plus difficiles à trouver aux États-Unis. En 2019, l’OCDE rapporte que 63% des 25-34 ans au Canada ont un diplôme de dernier cycle comparativement à 50% aux Etats-Unis.

Relations étroites avec les États-Unis et tremplin pour rayonner sur l’Amérique du Nord

On y trouve la même culture d’affaires qu’aux Etats-Unis. Ces deux pays d’Amérique du Nord entretiennent les plus importantes relations commerciales au monde : 80% des exportations du Canada sont à destination des Etats-Unis. Ce partenariat repose notamment sur une géographie commune et sur des intérêts et valeurs similaires.

S’implanter au Canada permet d’accéder à des clients variés dont les références parlent aux Etats-Unis. Choisir le Canada comme point d’entrée en Amérique du Nord offre également l’opportunité d’ajuster sa stratégie, son marketing et ses pratiques de ventes aux exigences du marché nord-américain avec des investissements moindres : Toronto coûte par exemple deux fois moins cher que New-York et San Francisco.

Les entreprises innovantes Françaises à l’instar de Centreon, Dataiku (accompagnées par Business France en 2017 & 2018) ou encore Sendinblue pour n’en citer que quelques-unes ont opté pour une implantation à Toronto afin de profiter du dynamisme et de la localisation stratégique de la ville. D’autres comme Agorize ou encore Potloc (Alumni Impact 2020) ont choisi Montréal pour adresser le continent nord-américain. Les entreprises bénéficient par ailleurs du rayonnement de la French Tech Toronto et de Bleu Blanc Tech (French Tech Montréal) dans leur projet de développement.

COLLISION : Porte d’entrée vers le marché nord-américain

Le Canada vous permettra de consolider votre stratégie go-to-market vers le reste de l’Amérique du Nord. Quoi de mieux que l’événement Tech de référence, Collision du 20 au 22 avril, pour appréhender le marché canadien. Business France vous accompagne sur cet événement digital pour rencontrer des décisionnaires de votre écosystème en Amérique du Nord. Vous bénéficierez de rendez-vous avec des prospects au Canada / USA sur les cibles de votre choix (y compris hors du salon). Vous assisterez également à cette occasion à un panel de retours d’expérience d’entreprises françaises basées au Canada et de sessions de coaching pour appréhender au mieux ce marché tremplin.

 Cette opération est éligible au Chèque Relance Export.

Intéressé par le marché et ses opportunités ? Par les Business Meetings à l’occasion du salon Collision ?
Nous vous invitons à remplir le formulaire ci-dessous et nous vous recontacterons très rapidement pour échanger.

M