Temps de lecture: 3 minutes

C’est bel et bien un salon physique qui vient de se terminer en Allemagne. Les organisateurs de l’IFA 2020 (03-05 septembre) ont misé sur une offre en présentiel et en ligne. A Berlin, des stands bien espacés les uns des autres. En ligne, des pages de présentations des produits des différentes entreprises.

En partenariat avec le programme French IoT de La Poste, Business France a ainsi accompagné 6 startups sur l’un des rares pavillons internationaux. Si cette édition spéciale de ce rendez-vous annuel a été marquée par le peu de visiteurs, cela n’en fait pas pour autant un échec ; Tant pour les organisateurs que pour nos représentants français. Le salon, habituellement très international, s’est transformé en petit comité plus européen.

Moins de participants, plus de chance de les rencontrer ?

 

C’est dans cet état d’esprit combatif que sont partis les startups.

Arborant fièrement les couleurs de la French Tech, elles ont reçu la visite de nombreux journalistes et grands comptes présents sur le salon.

Deux startups, Actronika et Daan Tech, ont même remporté deux concours de pitchs. De quoi donner encore plus de visibilité à l’ensemble de la délégation.

3 clés pour réussir un salon à taille réduite :

  1. PREPARATION : Plus qu’auparavant ! En effet, il faut bien identifier les personnes qui se rendront sur l’événement. Il est fort probable que le visiteur ait plus de temps pour rencontrer les exposants. De plus, les rendez-vous ont été plus longs, ce qui permet de présenter en détail son innovation.

 

  1. DYNAMISME : Il faut contrer le cercle vicieux qui consiste à se reposer face au manque de visiteur. Personne n’est attirant assis au fond du stand. C’est tout l’inverse qui doit être mis en place. Une vague plus calme de visiteur, c’est le moment d’être d’autant plus avenant. Debout et à la rencontre des passants. C’est peut-être le contact que vous espériez en venant sur le salon.

 

  1. VISIBILITE : Être visible sur le salon mais aussi sur les réseaux. Sur place, le stand se doit d’être attractif : Un visuel qui se comprend rapidement et une mise en scène du produit qui permet de se démarquer des voisins. La participation aux différents concours permet, même sans victoire, d’augmenter drastiquement la visibilité de la startup. Enfin, les personnes non-présentes sur le salon cherchent des informations, le plus souvent sur les réseaux sociaux. Ne pas négliger cet énorme levier de communication si vous avez un objectif de notoriété.

 

Le premier bilan de cette édition spéciale de l’IFA de Berlin est positif : Des signatures avec des distributeurs, beaucoup de presse et des discussions prometteuses avec des grands groupes.

Redécouvrez les startups de la délégation française de l’IFA 2020 :

 

 

⇒ Et écoutez notre podast « De retour de … l’IFA BERLIN » avec les deux fondateurs de Daan Tech
https://www.podcastics.com/podcast/episode/de-retour-de-lifa-berlin-2020-35722/ 

 

M