Temps de lecture: 6 minutes

Une fois tous les trois ans, les deux salons les plus important de l’industrie de la distribution :  NRF aux Etats-Unis et Euroshop en Allemagne, ont lieu à quelques semaines d’intervalle. Les équipes Retail Tech de Business France, profitent de cette période plus calme dû au Covid-19 pour faire le point : tendances technologiques, nouveaux concepts et nouveaux enjeux d’une distribution au ralenti.

L’innovation dans le retail : place à la tech et aux nouveaux concepts

L’intelligence artificielle au service de l’humain

 

Grâce au développement de la 5G, et à une connectivité toujours plus poussée des enseignes et de leurs salariés, l’intelligence artificielle entre au cœur du magasin connecté. Par exemple, Belive.ai, exposant à Euroshop permet, à travers la reconnaissance d’images, de maîtriser et réapprovisionner les rayons de manière simple et automatisée pour les salariés de l’enseigne. Quant à Alcmeon, exposant à NRF, l’entreprise souhaite remettre l’humain au cœur de la relation client, en facilitant l’interaction entre consommateurs et salariés de la marque, à travers tous canaux de communication.

L’intelligence artificielle sert ici de facilitateur aux salariés, mais permet aussi du point de vue consommateur de catalyser une expérience client améliorée.

 Belive.ai – Détection par image, des produits présents sur l’étagère et du mouvement 

L’expérience client

 

Devenu priorité pour les distributeurs et marques, on constate une forte amélioration de cette dernière, qu’elle soit permise par la technologie ou par une conception différente du rôle du magasin.

Sous le prisme technologique, on observe davantage de recommandation et de personnalisation produit pour permettre aux consommateurs de se projeter plus facilement vers l’achat. Par exemple, Emersya, exposant à NRF, permet aux consommateurs en ligne, de façonner les produits à leur image, avec la possibilité de les projeter dans la réalité de leur salon ou de leur bureau.

Emersya : Projection en réalité virtuelle d’une valise dans un salon et personnalisation produit en ligne d’une chaise

Sous le prisme de la conception : Nordstrom aux Etats-Unis, a fait peau neuve cet été, en misant sur l’expérience client de concept.  Avec plus de 6 étages de magasin très aérés, 7 restaurants et beaucoup d’interactions digitales, le distributeur est allé jusqu’au concept du bar intégré. Le « Shoe Bar », c’est mettre au cœur du parcours d’achat, un lieu de vie et de détente. Au-delà de la diversification de son chiffre d’affaires, le Shoe Bar est aussi un moyen d’attirer une clientèle nouvelle, et de fidéliser ses clients avec une expérience différente.

Le Shoe Bar de Nordstrom : moment détente et pause-café au cœur du rayon à chaussures femmes

Plusieurs entreprises françaises présentes à Euroshop proposent également des solutions innovantes d’aménagement comme :  Someva qui apporte de la valeur ajoutée au parcours d’achat en intégrant des contenus interactifs : comme potentiellement des idées de recettes de cuisine au-dessus du rayon de fruits et légumes. Autre exemple, Shop Concept & Services repense complètement l’agencement des magasins, en supprimant les points d’encaissements fixe. Cela signifie plus de places pour les produits, des magasins plus aérés, et un système de paiement au plus proche du consommateur.

Ces salons sont l’occasion pour l’industrie de déchiffrer les tendances qui influence le retail de demain, mais ils sont surtout le moment où acheteurs et fournisseurs de technologies se rencontrent pour échanger.

Les grands salons : un monde d’opportunités pour se projeter à l’international 

Euroshop et le NRF représentent des rampes de lancement efficaces pour les nombreuses entreprises innovantes qui se projettent sur les marchés européens et américains.

 

Euroshop : un salon généraliste du retail pour pénétrer les marchés européens

 

Avec ses 130.000 m2 et ses 8 thématiques, Euroshop est le rendez-vous de tous les acteurs de l’industrie du retail : merchandising, lumières, agencement de magasins, technologies et autres.

Organisé tous les 3 ans, Euroshop a lieu en Allemagne : premier marché Européen de la distribution, en termes de chiffres d’affaires (+500 Mds en 2017) et en nombre de distributeurs (toutes catégories confondues) avec environ 597[i] acteurs de la vente au détail. A titre d’exemple l’Allemagne comte 4 acteurs dans le Top 5 des distributeurs européens : Schwarz, Aldi, Rewe, Edeka…

Euroshop est à l’image du marché allemand : grand, diversifié, et encore un peu embryonnaire en termes d’utilisation des technologies. Aujourd’hui les distributeurs ont conscience des avantages de la digitalisation de leur métier, mais ont du mal à franchir le pas. Du peut être aussi à des habitudes de consommation moins digitales que dans d’autres pays, l’Allemagne est aujourd’hui plus développée sur des innovations de concept. Edeka Zurheide à Düsseldorf a par exemple misé sur le concept de la restauration intégrée : bar à Champagne et restaurant étoilé en plein milieu des rayons de vins.  Le marché allemand constitue donc une mine d’opportunités actuelles pour les acteurs français de la distribution : agencement de magasins, merchandising, lightning, et un marché prometteur dans l’avenir pour les entreprises technologiques.

Bar à Champagne au sous-sol de Edeka Zuheide, Düsseldorf

Euroshop regroupe des acteurs Européens (70%) et hors Europe (30%), avec une forte présence de distributeurs des Emirats Arabes Unis et Russes. Cependant on observe une nouvelle présence des distributeurs de l’Europe de l’est, notamment Pologne, Slovaquie, République Tchèque… de plus en plus à la recherche de solutions innovantes pour leurs magasins. Cette nouvelle présence constitue de nouvelles opportunités pour nos entreprises, où l’on retrouve une demande croissante et des talents.

 

NRF : un salon spécialisé de la RetailTech pour pénétrer le marché Nord et Latino-Américain

 

NRF est quant à lui un salon spécialisé dans les technologies appliquées à la vente au détail. Il est organisé tous les ans sur un des premiers marchés d’export de nos entreprises RetailTech française : les Etats-Unis. Le marché US concentre 6 du top 10 des distributeurs mondiaux en termes de revenu. La croissance des ventes du retail en 2019 a atteint 3.5% et le commerce représente 1 emploi sur 4.

Face à la vague de e-commerce aux Etats-Unis, et a une concurrence importante, les distributeurs physiques ont dû se digitaliser plus rapidement pour augmenter leur efficacité et améliorer l’expérience client. On constant à la fois des innovations de concept, comme par exemple l’Atelier Chanel, et à la fois des innovations technologiques comme Amazon Go.  Deux magasins uniquement présents à New York pour le moment.

En clair, le commerce de demain alliera technologies de pointe et services innovants apportés au client. Nos entreprises françaises ont un rôle à jouer dans ce processus pour répondre aux besoins des distributeurs et des consommateurs. Les marchés à l’international constituent des leviers de croissance pour nos entreprises. Ces salons, comme d’autres en Italie (Netcomm), au Royaume-Uni (Retail Expo), peuvent constituer des rampes de lancement vers ces marchés, mais ils doivent être accompagnés de missions plus ciblées et d’un accompagnement personnalisé par des experts présents sur le marché local.

Les salons comme NRF et Euroshop ont néanmoins été impactés comme tant d’autres salons en ce début d’année par le Covid-19 avec une diminution de 20% du visitorat. Malgré ce trou d’air, le e-commerce apparaît comme étant un canal complémentaire pour amenuir l’impact de cette crise sanitaire et de répondre aux besoins élémentaires des sociétés. Ce qui offre de nouveaux défis logistique de taille pour ses acteurs : assurer la robustesse des serveurs, organiser la chaîne de livraison, une embauche massive,…

Le secteur RetailTech est donc en pleine tempête, et s’organise, la startup Mirakl, spécialisée dans les solutions de places de marchés, a lancé une plate-forme en partenariat avec la Direction Générale des Entreprises du Ministère de l’Economie et des Finances. Baptisée stopcovid19.fr, elle doit permettre de faciliter la distribution de ces produits de première nécessité pour les professionnels. Accessible aux professionnels de santé et aux institutions publiques, cette marketplace a pour objectif de centraliser l’offre et la demande, en commençant par la production de gel hydroalcoolique. D’autres exemples comme Cloudi-Fi qui propose gratuitement ses services Wi-fi pour tous les hôpitaux qu’elle couvre pour toute la durée de la pandémie.

 

Contacts Equipes RetailTech

Gaëlle Decolnet , Chef de projet Retail Tech & Ad Tech : gaelle.decolnet@businessfrance.fr

Alban Martin, chargé d’opération Retail Tech & Ad Tech : alban.martin.int@businessfrance.fr

M