Temps de lecture: 3 minutes

Selon une enquête de Deutsche Telekom, près des deux tiers des entreprises allemandes ont été piratées au moins une fois ! En 2017, on estimait à 71,8 M EUR les dommages causés par les attaques malveillantes.

 

Le ransomware à l’attaque partout dans le monde

Grande tendance des cyberattaques en 2019, les ransomwares sont bien partis pour monopoliser la une de l’actualité cyber en 2020. En effet, Bouygues Construction a vu son système d’information piraté, tout comme le transporteur maritime Toll. Deux sociétés américaines d’analyse des cybermenaces ont identifié un ransomware capable de comprendre et de chiffrer non seulement les systèmes d’information d’entreprise mais aussi les communications entre machines industrielles à l’intérieur de l’atelier. Lorsqu’on connaît l’importance du tissu industriel allemand et de son poids pour l’économie du pays, on peut commencer à trembler !

Trois secteurs particulièrement touchés en Allemagne

Selon l’Office fédéral de la sécurité des technologies de l’information (Bundesamt für Sicherheit in der Informationstechnik – BSI), pendant allemand de l’ANSSI, les 3 secteurs les plus touchés par les cyberattaques sont : l’industrie automobile (68% du secteur), l’industrie chimique et pharmaceutique (66%) et l’industrie financière et des assurances (60%). Parmi les grands noms de l’industrie allemande, on peut citer : BMW, Volkswagen, Mercedes, Bayer, BASF, Allianz, Deutsche Bank ou encore Commerzbank.

Dans le domaine bancaire, les pirates ont ouvert le feu le 7 janvier dernier. Leur objectif : le centre de données du fournisseur de services informatiques Sparkasse Finanz Informatik (FI). La FI héberge les serveurs du groupe des caisses d’épargne (Sparkassengruppe) ainsi que la banque en ligne DKB. L’attaque par un déni de service distribué (DDoS) a été particulièrement dramatique dans le cas de DKB. En effet, les clients ne pouvaient plus se connecter à leurs comptes, ni effectuer des virements ou créer des ordres permanents.

French Cybersecurity Days Germany : immersion au cœur des écosystèmes de la cybersécurité allemande

C’est dans ce contexte que Business France organise les 17 et 18 juin 2020 les French Cybersecurity Days Germany entre les villes de Bonn et Bochum. Au cœur du land très industriel de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, les entreprises allemandes (type OIV) sont des proies idéales pour les attaques malveillantes. On y retrouve des acteurs comme : Deutsche Post, Deutsche Telekom, DHL, Haribo, Kautex, etc. En outre, Bonn et Bochum sont deux clusters en cybersécurité et regroupent entreprises du secteur, entreprises acheteuses, institutionnels, universités (cursus cyber) et centres de recherche. Exemples : Air Liquide, Thyssen Krupp, E.on, Bayer, BASF, etc.

→ Pour en savoir plus, rendez-vous sur : https://events-export.businessfrance.fr/french-cybersecurity-days-de/

→ Contact : Florian Schnitzler, Chargé d’affaires export Business France Allemagne, florian.schnitzler@businessfrance.fr , +49 211 300 41 270

M