Temps de lecture: 3 minutes

Avec un PIB de 31,6 Mds EUR et un PIB en parité de pouvoir d’achat de 80 Mds EUR, le Cameroun est considéré comme la première économie d’Afrique Centrale. Par la diversification de son économie et par le dynamisme de sa démographie, le pays fait figure de vitrine de la sous-région et de nombreuses entreprises bénéficient de la position stratégique de Douala pour conquérir un marché régional représentant plus de 250 millions d’habitants.

Initié par une volonté étatique de faire du Cameroun un leader technologique du continent africain, l’ambition est d’augmenter dans les prochaines années la contribution du numérique au PIB de 5 à 10% et de créer 40 000 emplois. Les partenariats entre les institutions, les porteurs de projets, les entreprises et les investisseurs étrangers sont vivement encouragés pour réaliser cet objectif.

Le chiffre d’affaires du secteur de la téléphonie mobile au Cameroun a atteint 822 M EUR en 2018. MTN Cameroun est le premier opérateur du pays avec un parc d’abonnés actifs de 7,6 millions de personnes et un chiffre d’affaire réalisé de 314 M EUR, suivi d’Orange Cameroun avec 6,9 millions d’abonnés et un chiffre d’affaire de 301 M EUR. Camtel et Viettel clôture le classement avec un chiffre d’affaires respectif de 108 et de 93 M EUR.

Infrastructures de télécommunications

Le Cameroun est soumis à des difficultés structurelles d’accessibilité à l’énergie et à l’exploitation de la bande-passante. Il existe de nombreuses opportunités sur ce marché. Depuis 2015, le pays a lancé la construction deux datacenter supplémentaires et œuvre à l’accès à la fibre optique. Deux câbles sous-marins sont en projet ou en construction : ACE (Afrique-Europe) dont la gestion est effectuée par le groupe Orange, le CBCS qui doit relier l’Afrique à l’Amérique Latine. Enfin, le Cameroun et la Chine financent plusieurs projets de construction de boucles pour améliorer la connectivité de Ngaoundéré, Bamenda, Ebolowa, Bafoussam, Bertoua ou encore Garoua.

E-learning / Formation Professionnelle

Depuis quelques années, on note un véritable effritement de la qualité de la formation professionnelle. Elle apparaît aujourd’hui comme un besoin fondamental pour les entreprises camerounaises, notamment dans la conception/prise en main des logiciels de gestion et de la bureautique. Des sociétés camerounaises émergent et sont disponibles pour établir des partenariats avec des entreprises étrangères. Le e-learning apparaît comme une solution efficace d’autant que l’expertise française est appréciée dans ce domaine. Toutefois, l’intégration de l’offline est indispensable dans l’offre commerciale.

Digitalisation des entreprises

Face à une défiance pour les entreprises locales, l’écosystème camerounais est particulièrement sensible au savoir-faire des entreprises françaises en matière de création, conception et architecture des sites internet. Par ailleurs, face au développement du numérique dans tous les secteurs de l’économie, les besoins en applications mobiles ou encore en système de gestion (logiciel en ressources humaines) sont autant d’exemple d’un écosystème dynamique et où les besoins sont nombreux et variés.

La France est le premier fournisseur du Cameroun en matière d’équipements sur les marchés publics, mais en seconde place dans le secteur privé, après la Chine. Les opportunités sur les différents segments du numérique et des services aux entreprises sont nombreuses d’autant que l’expertise et la qualité des services et des produits français représentent un véritable atout.

 

Aussi, du 14 au 17 avril 2020, le bureau Business France de Douala organise des Business Meetings – Transformation Digitale pour vous permettre de prospecter et de prendre part à la révolution numérique au Cameroun et en Afrique Centrale.

Consulter la plaquette commerciale pour avoir plus d’informations : Plaquette – Transformation Digitale

Pour en savoir plus sur l’événement : https://www.businessfrance.fr/rencontres-btob-transformation-numerique

Jean-Thomas SESTER
Chargé de Développement « Tech & Services »
jean-thomas.sester@businessfrance.fr

Vous êtes une entreprise française et souhaitez discuter de votre développement international ? Un conseiller dédié dans votre région et expert de votre secteur vous recontactera dans les plus brefs délais :

 

M