Temps de lecture: 4 minutes

Le secteur de l’Intelligence Artificielle est en pleine expansion. Une étude réalisée en 2019 auprès plus de 3 000 chefs d’entreprises de 89 pays par la société américaine d’analyse Gartner, a révélé que l’utilisation de l’IA avait augmenté de 270% au cours des quatre dernières années. Sur les 3 000 interrogés, 59% ont implémenté l’IA dans leur organisation. Chaque pays essaye donc de tirer profit de ce secteur de plus en plus concurrentiel.

Les pays Nordiques jouent eux aussi un rôle important dans ce secteur

 

 

En effet, la Swedish Artificial Intelligence Society (SAIS) par exemple, œuvre depuis sa création en 1982 pour le développement de la recherche et de l’expérimentation dans le domaine de l’IA, en rassemblant des chercheurs des principales universités du pays et des représentants du secteur privé. Aujourd’hui, en Suède, 1 entreprise sur 3 utilise l’IA.

 

 

 

En Norvège, de grands groupes tel que Telenor, DNB, ou encore Kongsberg, ont unis leurs forces afin de coopérer avec l’Université de Science et de Technologie Norvégienne (NTNU), et la Fondation pour la Recherche Scientifique et Industrielle (SINTEF) dans le but de trouver des opportunités de développement dans le secteur de l’intelligence artificielle.

 

Les résultats de ces actions sont clairs

 

 

 

Selon une étude réalisée en 2017 par le cabinet international Accenture, la Finlande est au deuxième rang, après les Etats-Unis, des économies qui ont potentiellement le plus à gagner du développement de l’IA.

 

 

 

 

Selon une autre étude réalisée en 2018 par le cabinet d’audit EY pour le compte de Microsoft, sur 25 entreprises danoises interrogées, 96% déclarent travailler sur un projet d’IA. La moyenne pour les autres pays européens est de 71%.

 

Ce développement important du secteur de l’IA dans les pays Nordiques, est principalement lié aux montants d’argent important qui ont été investis ces dernières années dans ce secteur

 

En Suède par exemple, 178 M EUR ont été investis entre 2011 et fin 2016 dans les entreprises de la tech suédoise tournées vers les « techniques lourdes », un secteur dont l’IA fait partie. Parmi les principales entreprises de ce secteur en Suède, nous pourrions citer Mapillary, qui a reçu des investissements équivalent à 8,2 M EUR en 2018, ou encore Aifloo, qui a pu bénéficier d’investissements d’une valeur de 6,6 M EUR.

 

 

Une attention particulière est portée, sur le secteur de l’IA par les autorités finlandaises. En effet, avec la création d’un groupe d’experts scientifiques et économiques, d’un programme d’IA coordonné par le ministère de l’Economie, mais surtout d’un budget de 160 M EUR sur la période 2018-2021, ce secteur est de toute évidence en pleine expansion dans le pays. La Finlande a pour ambition de former 1% de la population européenne à l’IA, quand les 250 plus grandes entreprises du pays ont été sensibilisés à l’utilisation et à l’adaptation de l’Intelligence artificielle.

 

 

 

Enfin, le gouvernement danois estime « qu’un recours accru à l’intelligence artificielle permettrait une croissance et une amélioration du service public ». Celui-ci a donc investi 8 M EUR dans le secteur de l’intelligence artificielle en 2018. Le gouvernement ambitionne même d’atteindre les 18 M EUR d’investissements destinés aux municipalités et aux régions pour le développement du secteur de l’IA dans les années à venir.

 

Cette dépendance accrue aux nouvelles technologies entraine logiquement des réorganisation internes car des questions importantes comme le nombre de personnels qualifiés nécessaires doivent être abordées. Pour cela, plusieurs solutions s’offrent aux entreprises qui ont le choix entre faire appel à des fournisseurs de services, créer des partenariats avec une université, ou proposer des formations à leurs employés pour enseigner les connaissances nécessaires aux changements. Des accords entre la France et la Suède et la Finlande ont été signés dans le cadre d’une coopération pour la création d’une IA Européenne.
Les bureaux Business France du Danemark, Finlande et Suède organisent une mission d’immersion de 9 mois dans la tech des pays nordiques. Pour plus d’information et pour candidater, visitez https://events-export.businessfrance.fr/frenchtechdays-nordics-slush/

Sources :
– Computer Sweden. (2019). Nu går det undan – företagen dubblar satsningarna på AI. https://computersweden.idg.se/2.2683/1.721456/nu-gar-det-undan–foretagen-dubblar-satsningarna-pa-ai

– Wiggers, K. (2019). Gartner: Enterprise use of AI grew 270% over the past 4 years. VentureBeat. https://venturebeat.com/2019/01/21/gartner-enterprise-ai-implementation-grew-270-over-the-past-four-years/

– DG Trésor (2018), La Suède et la frontière technologique #1: Où en est l’intelligence artificielle en Suède?, https://www.tresor.economie.gouv.fr/Articles/b0f19354-0080-47e4-9ab8-3d992427cc1d/files/3515dd3c-c679-46cf-b126-883774277efc

– DG Trésor (2018), Stratégie finlandaise en matière d’intelligence artificielle, https://www.tresor.economie.gouv.fr/Articles/918b6ffc-e264-40ec-9bfa-b0da45864631/files/52aebdb4-9f67-4719-9b82-5dfbc611da5c

– Nikel.D (2018), Artificial Intelligence in Norway, https://www.lifeinnorway.net/artificial-intelligence/

– Mølsted.H (2019), Regeringen: « Kunstig intelligens rummer et stort potentiale for dansk erhvervslivs forretningsmuligheder », https://www.version2.dk/artikel/regeringen-kunstig-intelligens-rummer-stort-potentiale-dansk-erhvervslivs

– Schjoldager J (2018), Microsoft: Næsten alle store danske virksomheder er i gang med kunstig intelligens – men halter på implementeringen, https://www.computerworld.dk/art/245186/microsoft-naesten-alle-store-danske-virksomheder-er-i-gang-med-kunstig-intelligens-men-halter-paa-implementeringen

Vous êtes une entreprise française et souhaitez discuter de votre développement international ? Un conseiller dédié dans votre région et expert de votre secteur vous recontactera dans les plus brefs délais :

 

M