Temps de lecture: 3 minutes

Forte du contexte positif de la zone, la Roumanie devrait profiter de son statut de deuxième économie d’Europe Centrale et Orientale et de sa longue tradition dans l’informatique pour accroître son importance en tant que destination Tech.

Après des années de croissance constante, 2019 a marqué une nouvelle étape dans le développement de l’écosystème des startups Tech roumaines. Selon une analyse récente d’EY, celui-ci grandit de 20% chaque année (du point de vue du nombre de startup) et attire l’intérêt des investisseurs.

Le secteur présente un mélange équilibré d’idées innovantes dans la FinTech, la Biométrie, la Blockchain, l’automatisation de processus robotisés (RPA) et dans les solutions liées aux RH. Les principaux financements viennent d’investisseurs internationaux, seuls quelques fonds roumains locaux étant capable de participer aux séries A+. En termes de fusions et acquisitions, les grandes entreprises restent le canal de sortie de choix pour les fondateurs de startups et leurs investisseurs en capital-risque.

Fort de la réussite d’UiPath, la première licorne roumaine, l’écosystème local des startups technologiques connaît une transformation radicale. L’enquête d’EY prévoit une croissance à deux chiffres des indicateurs suivants : nombre de startups, nouveaux accélérateurs, levées de fonds, montant total des financements.

A une analyse par secteur, il faut noter que les startups spécialisées dans les logiciels d’entreprise sont traditionnellement les mieux financées de l’écosystème local. UiPath, la première licorne roumaine, opérant dans le RPA, est actuellement évaluée à 7 Mds USD. D’autres exemples ont marqué le domaine comme DocProcess, Roboself, SWAZM, Questo ou Bluegento.

Les startups Fintech ont pu évoluer en proposant un ensemble de services et de solutions très innovants : paiements & portefeuilles, prêts, finances personnelles, investissement, InsurTech et infrastructure financière. Parmi les succès stories roumaines, il faut citer : FintechOS, SymphoPay, FINQware, Beez, Instant Factoring et AlphaBlock.

Le manque de main-d’œuvre et de compétences est un problème croissant en Europe, et a fortiori en Roumanie. Les startups qui s’attaquent aux Ressources Humaines, notamment au processus de recrutement, agissant soit en tant que plateforme, soit en offrant des services spécifiques, sont restées sous le feu des projecteurs. C’est le cas pour SmartDreamers, HappyRecruiter, MEDIJOBS, Undelucram ou encore Jobful.

La Cyber Sécurité est le secteur le plus mature du marché technologique roumain. Alors que Romanian AntiVirus (RAV) a été vendu à Microsoft en 2003, Bitdefender, fournisseur de solutions antivirus, est désormais la deuxième compagnie Tech de Roumanie après UiPath en termes de valeur. De nouvelles startups dans le domaine : Typing DNA, Cyscale, SecurifAI et Pentest-Tools.com.

Le marketing est le secteur avec le taux de croissance le plus élevé, notamment en raison de la « disruption » provoquée par l’arrivée des nouveaux canaux de vente en ligne. Dans ce segment, il faut retenir les pépites InnerTrends et MorphL.

Ne manquez pas une opportunité de connaître l’écosystème Tech de la zone ECO ! Participez à la première édition du French Tech Tour Eastern Europe en juin 2020. Pour plus d’informations visitez le site de l’événement  https://events-export.businessfrance.fr/ftt-eastern-europe/

Vous êtes une entreprise française et souhaitez discuter de votre développement international ? Un conseiller dédié dans votre région et expert de votre secteur vous recontactera dans les plus brefs délais :

 

M