Temps de lecture: 5 minutes

La Corée du Sud fait partie des leader mondiaux des nouvelles technologies et des télécommunications. Le pays a confirmé cette position en étant le premier au monde à lancer son réseau 5G. Cinq mois plus tard, le pays compte déjà plus de 3 M d’abonnés. Fort de sa volonté d’utiliser cette nouvelle technologie pour redynamiser une croissance économique ayant tendance à ralentir, le gouvernement place de grands espoirs dans la 5G et enchaine la mise en place de plans d’action pour soutenir ce qu’il appelle « la 4ème révolution industrielle ».

Naissance de la 5G en Corée

Rapidement après le lancement du réseau 4G LTE en 2011, les 3 principaux opérateurs coréens SK Telecom, KT et LG Uplus, ainsi que les groupes Samsung et LG ont commencé à travailler sur la technologie de la 5G. Véritable enjeu pour le pays, dû à sa position de leader sur le marché des nouvelles technologies et des télécommunications, les acteurs du secteur ont multiplié les partenariats. Si la période 2015-2017 est marquée par de nombreux tests et par les premiers partenariats nationaux et internationaux, la mise en place de la 5G s’accélère en 2018, avec la démonstration du savoir-faire coréen lors des Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang, où des caméras reliées en 5G sont installées sur les pistes et où des tablettes connectées sont mises à disposition par Samsung. 

En juin de la même année, les 3 opérateurs acquièrent 280 MHz de fréquence dans la bande 3,5 GHz, et 2400 MHz dans la bande 28 GHz pour une valeur de 2,9 Mds EUR. Les équipements pour les stations de base étant certifiés en septembre 2018, le réseau 5G basé sur des routeurs mobiles pour les entreprises est lancé en décembre de la même année.

2019: Commercialisation de la téléphonie 5G

 

Le 3 avril 2019, les 3 opérateurs coréens lancent officiellement le réseau commercial de la 5G en Corée du Sud, devançant seulement de quelques heures les Etats-Unis et Verizon. La vente des forfaits 5G a débuté le 5 avril, en même temps que la sortie du premier téléphone compatible au nouveau réseau, le Samsung Galaxy S10 5G, seul téléphone 5G alors disponible sur le marché mondial. Du fait de la volonté du gouvernement de rendre la 5G accessible à tous, le prix des forfaits de base est de 55 000 wons (42 EUR).

Rapidement, le pays voit le nombre d’abonnés au réseau croître, atteignant 3 M d’utilisateurs en seulement 5 mois, soit plus de la moitié de la totalité des abonnés dans le monde. Il est attendu que le nombre d’utilisateurs atteigne 5 M d’ici la fin de l’année 2019, dépassant ainsi largement les attentes du gouvernement coréen. Malgré cet engouement, les acteurs du secteur ont néanmoins dû faire face aux premiers retours, négatifs pour la plupart, avec pour cause principale la faible qualité du signal. Des efforts de développement des infrastructures ont été mis en œuvre immédiatement, la Corée comptant désormais environ 80 000 stations de base sur son territoire, en particulier dans les 6 grandes mégapoles du pays (Séoul, Incheon, Busan, Daegu, Gwangju et Daejeon – Septembre 2019). Les opérateurs télécoms prévoient de renforcer leur réseau 5G en couvrant 85 villes d’ici la fin de l’année 2019, ce qui correspondra à une couverture de 90% de la population.

Concernant le choix des fournisseurs d’équipements 5G, la part de marché des équipements 5G de Huawei, leader mondial des équipements de réseau, était déjà minime en Corée du Sud, bien avant le début de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis déclenchée en partie par les suspicions sur la sécurité des équipements Huawei. En effet, la présence de son concurrent coréen Samsung a largement freiné le développement de Huawei en Corée. Sur les 3 opérateurs, seulement LG Uplus a choisi la marque chinoise comme fournisseur pour équiper son réseau, limitant ses parts de marché à 18%, contre 70% pour Samsung. Ils sont suivis par le suédois Ericsson (8%) et le finlandais Nokia (6%).

Un véritable enjeu de développement

Pour l’industrie coréenne

Si la 5G est une évolution réelle pour le secteur des télécommunications, grâce au débit de données accru et au faible temps de latence, elle l’est d’autant plus pour les secteurs industriels. Le gouvernement coréen compte mettre la 5G au cœur de la « 4ème révolution industrielle », qui est le slogan phare de la politique économique du gouvernement actuel. Le plan de développement « 5G+ Strategy », annoncé en avril 2019, vise à soutenir 10 industries et 5 catégories de services innovants avec la technologie 5G. La taille du marché local en termes de production pour l’ensemble de ces industries en 2022 est estimée à 23 Mds USD et devrait atteindre 150 Mds UDS en 2026.

3 domaines se distinguent en Corée du Sud : la voiture autonome, l’usine intelligente et la santé digitale, qui sont déjà 3 secteurs forts du pays. 7ème pays au monde pour la construction automobile, la Corée du Sud souhaite rattraper son retard sur le véhicule autonome grâce au déploiement accéléré de la 5G. Ainsi, gouvernement et acteurs privés prévoient de larges investissements pour développer cette technologie (35 Mds USD par Hyundai, création d’un fond de 16 Mds USD par le gouvernement), avec pour objectifs la mise en place des infrastructures réseaux et routières nécessaires dès 2024 et la commercialisation de véhicules autonomes de niveau 4 dès 2027, alors qu’il était question de 2030 jusqu’à récemment.

Dans le domaine de l’usine intelligente, la Corée du Sud possède l’industrie la plus robotisée au monde, avec 710 robots pour 10 000 employés. Il y avait environ 7000 usines intelligentes en 2018, le gouvernement compte sur le déploiement de la 5G et les nouvelles possibilités qu’elle offre (pilotage à distance, récolte et analyse de flux importants de données) pour porter ce nombre à 30 000 en 2022. Quant à la santé digitale, il ne fait aucun doute qu’elle connaitra une forte croissance dans les prochaines années en Corée. Pays ultra connecté, la Corée fait face au vieillissement rapide de sa population, la part des plus de 65 ans dans sa population devant passer de 15% actuellement à 30% en 2030, et voit en la santé digitale le moyen de répondre à ces changements : services de télémédecine et hôpitaux équipés de la 5G sont actuellement en développement.

Pour conclure, la Corée du Sud compte capitaliser sur son savoir-faire indéniable dans les nouvelles technologies, l’étroitesse de son territoire qui facilite le déploiement de la 5G, et la capacité d’adoption des nouvelles technologies de sa population pour devenir un pays modèle sur la 5G et ses usages associés.

Vous êtes une entreprise française et souhaitez discuter de votre développement international ? Un conseiller dédié dans votre région et expert de votre secteur vous recontactera dans les plus brefs délais :

 

M