Temps de lecture: 4 minutes

Le secteur de l’immobilier au Royaume-Uni a traditionnellement résisté au changement mais le terme de « PropTech » crée désormais autant de buzz que la FinTech, l’AdTech ou la MarTech.

Les mutations et les crises auxquelles le Royaume-Uni fait face depuis 10 ans ont été favorables au développement de la PropTech

Le parc immobilier insuffisant et la spéculation immobilière ont rendu l’achat d’une maison prohibitif pour un grand nombre de personnes, en particulier les jeunes. L’âge moyen du primo-accédant est aujourd’hui de 30 ans (36 ans à Londres), à la différence de 28 ans en 2006. Ceci a entrainé un essor du marché de la location privée. De plus, la profession d’agent immobilier fait partie des professions qui suscite le plus de défiance au sein de la population britannique, en raison d’un manque de transparence et d’efficacité.

Les PropTechs visent à apporter des solutions concrêtes à ces mutations et permettent une meilleure gestion des biens immobiliers

Selon Innovify, la plupart des entreprises de PropTech B to C ou B to B to C se catégorisent de la façon suivante : Agences en ligne ou sites de listing de biens immobiliers, plateformes d’investissement, plateformes qui révolutionnent le processus d’achat.

Agences en ligne ou sites de listing de biens immobiliers – Le lancement des portails d’annonces comme Rightmove (2000) et Zoopla (2008) a amélioré la transparence du marché de l’immobilier résidentiel et facilite la recherche de logements pour les particuliers.

Les plateformes d’investissement s’élèvent  à 1,5 Md EUR en 2019 et regroupent LendInvest  qui propose un financements à hauteur de 1,4 Md EU ; Trussle un courtier en ligne qui offre une solution de recherche rapide et de gestion des prêts. Landbay et Mojo Mortgages offrent des prêts immobiliers aux travailleurs indépendants. Property Partner et Bricklane rendent accessible à des millions de personnes l’investissement dans les biens fonciers.

Les plateformes dont l’objectif est de révolutionner le processus d’achat (Wayhome).

Sur le marché B to B, Les technologies émergentes comme l’IoT, le Big Data, la gestion intelligente des bâtiments (iBMS) et les Digital Twins sont en train de changer profondément la manière de concevoir, construire et opérer les bâtiments. Des entreprises comme Fixflo et Goodlord révolutionnent l’achat, la location ou la gestion de l’immobilier.

L’accès au capital est essentiel pour que tous ces acteurs puissent se lancer sur le marché

Zoopla était l’un des premiers acteurs de la PropTech à investir dans de nombreuses start-ups, dont Trussle et Fixflo. Pourtant, ce sont les VCs qui ont investi à hauteur de 20,6 Mds EUR en Europe en 2019, dont 31,5% (6,5 Mds EUR) au Royaume-Uni. Ceci représente 1,5 fois le niveau d’investissement en Allemagne et 2,6 fois celui de la France.

Le lancement en 2014 de Pi Labs, le premier accélérateur/VC européen pour le PropTech, basé à Londres, pourrait aider la ville de Londres à devenir aussi puissante en PropTech qu’elle ne l’est déjà en Fintech.

Les opportunités sont nombreuses pour les entreprises françaises

Selon une étude réalisée en 2018 par le cabinet KPMG, 93% des 270 entreprises du secteur des biens fonciers interrogées ont reconnu le besoin de développer des synergies avec les entreprises de la PropTech et 90% d’entre elles ont confirmé que cela pourrait leur permettre de développer leus activités. Pourtant, seulement un tiers d’entre elles ont déjà mis en place une stratégie allant en ce sens. Il existe encore de nombreuses opportunités à saisir pour les entreprises françaises, ainsi Business France Royaume-Uni travaille actuellement à la création d’une mission dans ce secteur.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Teresa Marshall : teresa.marshall@businessfrance.fr

Selon le rapport “Liquid Report”, le Royaume-Uni est bien positionné pour se maintenir comme un marché leader pour les biens fonciers à l’ère de la transformation digitale. Pour bénéficier de ce positonnement, une meilleure coordination entre le gouvernement et les secteurs publics et privés est nécessaire. Ceci sera le seul moyen de faire face aux défis de l’industrie, à savoir la saisi et le traitement des données, le recrutement des expertises et des talents dont l’industrie a besoin, et la question sur comment mieux servir nos clients, qui subissent eux-mêmes des changements radicaux.

Melanie Leech

Chief Executive , British Property Federation (BPF)

Vous êtes une entreprise française et souhaitez discuter de votre développement international ? Un conseiller dédié dans votre région et expert de votre secteur vous recontactera dans les plus brefs délais :

 

M