Temps de lecture: 2 minutes

L’Empire du Milieu est depuis plusieurs années le premier marché mondial de l’e-commerce BtoC avec un chiffre d’affaires de 800 Mds d’euros en 2017. Fin 2017, la Chine comptait plus de 772 millions d’internautes.

533 millions de Chinois achètent déjà en ligne, principalement à partir de leurs téléphones mobiles. 59 M ont effectué des achats cross-border pour un montant de 7,2 Mds EUR (+ 116,4 % par rapport à 2016). Ils devraient être 91 M en 2018. Le potentiel de croissance reste important puisque 300 millions de Chinois ont un pouvoir d’achat leur permettant de consommer des marques étrangères.

Les principales plates-formes chinoises comme T-Mall ou JD.Com disposent d’espaces dédiés aux produits français. Elles proposent via des sites cross-border des solutions pour vendre en ligne vers la Chine sans forcément y être implanté et sont de ce fait incontournables.

♦ Afin d’en savoir plus sur les opportunités du marché chinois du commerce en ligne, Business France organise un atelier sectoriel le 28 mai au siège de l’Agence. Il fera intervenir les experts des bureaux de Chine, avec des focus sur les cosmétiques et les produits alimentaires, secteurs qui bénéficient le plus des avantages offerts par l’e-commerce transfrontalier. Des représentants des bureaux des plates-formes chinoises en France (T-Mall, JD.Com, Vip.Com et Kaola) viendront présenter leur business model.

♦ Cependant, le marché chinois demande une bonne préparation car en constante évolution, notamment en termes de marketing digital. Afin de fournir aux entreprises les clés pour réussir au mieux leur entrée sur ce marché très compétitif, Business France organise, en partenariat avec Formatex, la cinquième édition de la formation sur l’e-commerce en Chine qui se tiendra les 1er et 2 juillet à Paris. Elle sera complétée par des rendez-vous approfondis avec les places de marchés chinoises cross-border.

Ce projet, débuté en octobre 2016, offre aux PME et ETI françaises une solution clés en mains pour vendre sur les principales marketplaces chinoises cross-border (Kaola Netease, T-Mall et JD) ainsi que sur WeChat Store, qui est à la fois un réseau social et une place de marché. Il leur permet d’aborder le marché chinois à moindre frais car celui-ci nécessite des investissements importants, notamment en termes de marketing digital.

⇒ Pour en savoir plus sur ces deux évènements et l’accompagnement de Business France dans le secteur du e-commerce:
Alain CIMAZ – Business France Paris – alain.cimaz@businessfrance.fr

 

 

Vous êtes une entreprise française et souhaitez discuter de votre développement international ? Un conseiller dédié dans votre région et expert de votre secteur vous recontactera dans les plus brefs délais :

 

 

M