Temps de lecture: 4 minutes

En 2017, le marché mondial de l’e-commerce BtoC a atteint 2 304 Mds USD, en progression de 24,8 % par rapport à 2016. 1,79 milliard de consommateurs de plus de 15 ans ont acheté en ligne, dont un nombre croissant sur des sites marchands basés à l’étranger, principalement sur des grandes places de marché comme Amazon, T-Mall ou JD.

Signe d’une maturité du marché, l’e-commerce transfrontalier (cross-border) est une opportunité pour des marques et enseignes françaises des secteurs de la mode, des accessoires de mode, de la beauté et des cosmétiques, qui figurent parmi les catégories les plus achetées par les acheteurs étrangers, selon une récente étude de Paypal.

En cohérence avec cette tendance de fond du secteur, Business France a mis en place un certain nombre d’actions ces dernières années dont plusieurs évènements en 2018, notamment sur l’Asie, qui s’impose comme la zone au plus fort potentiel. L’utilisation des dispositifs mobiles progressent très vite partout sur le continent, et toutes les conditions semblent réunies aujourd’hui pour faire de l’Asie « LA » plaque tournante du commerce en ligne mondial.

 

Le Japon, géant du e-commerce mondial et l’Inde, futur géant

 

les bureaux de Business France du Japon et d’Inde ont organisé pour la première fois des rencontres avec deux acteurs leaders sur leurs marchés respectifs, Rakuten et Flipkart, en quête de marques françaises à référencer sur leurs places de marché.

Rakuten est la première place de marché d’e-commerce au pays du soleil levant avec plus de 95 millions de membres, soit 70 % de la population japonaise, 45 000 vendeurs et 27,8 % de parts de marché. Le Japon se situe au 4ème rang mondial de l’e-commerce BtoC avec un chiffre d’affaires de 129 Mds EUR. ◊

Flipkart occupe aussi la première place en Inde avec plus de 100 millions de clients. Si l’e-commerce ne représente que 2 % des ventes de détail avec 20 Mds USD de ventes en ligne en 2017, le potentiel de croissance est très important auprès d’une classe moyenne de 250 M d’Indiens. Les principales catégories de produits recherchés sont la mode, les accessoires de mode et les produits de beauté. ◊

⇒ Lors de ces deux rencontres quatorze sociétés des biens de consommation alimentaires et non alimentaires ont présenté leurs produits aux acheteurs de ces deux géants du commerce en ligne.

 

La Chine, l’empire du e-commerce

 

Autre évènement organisé sur le sujet en 2018, et non des moindres, dans le cadre du partenariat signé entre JD.Com et Business France en janvier 2018 : une conférence « Vendre sur JD.Com » a été organisée avec les bureaux Business France de Chine le 23 novembre. L’objectif ambitieux de ce partenariat est d’atteindre 2 Mds d’euros de produits français vendus sur les places de marché du deuxième acteur chinois de l’e-commerce d’ici à fin 2019.

57 marques et enseignes, dont plusieurs organisations professionnelles (Groupement des exportateurs de meubles, Fédération des industriels, charcutiers, traiteurs) et 71 participants ont participé à cette réunion.

Après une présentation par les bureaux de Business France de la Chine comme premier marché mondial de l’e-commerce BtoC (800 Mds d’euros en 2017), avec des focus sur les cosmétiques, la mode et les produits alimentaires, JD.Com a présenté le groupe ainsi que ses méthodes de référencement aux entreprises présentes.
Les participants ont pu poser des questions à l’issue de la présentation et échanger avec les représentants de JD.Com au cours du cocktail networking qui a conclu la matinée.

 

La Chine reste au cœur de la programmation e-commerce de Business France en 2019.

Un atelier sectoriel se tiendra le 28 mai au siège de l’Agence. Il fera intervenir les experts des bureaux de Chine, des représentants des bureaux des plates-formes chinoises en France (T-Mall, JD.Com et Vip.Com) ainsi que des prestataires externes comme Géopost avec qui Business France a un partenariat sur le projet « La Boutique France ». Ce projet, débuté en octobre 2016, offre aux PME et ETI françaises une solution clés en mains pour vendre sur les principales marketplaces chinoises cross-border (Kaola Netease, T-Mall et JD) ainsi que sur WeChat Store, qui est à la fois un réseau social et une place de marché. Il leur permet d’aborder le marché chinois à moindre frais car celui-ci nécessite des investissements importants, notamment en termes de marketing digital.

Cet événement sera complété les 1er et 2 juillet par la cinquième édition de la formation sur l’e-commerce en Chine, organisée en partenariat avec Formatex, couplée avec des rencontres BtoB avec les plates-formes chinoises.

Des rencontres avec la place de marché vietnamienne Tiki, en juin, et avec Rakuten, en novembre, sont également prévues.

 

POUR EN SAVOIR PLUS :

Retrouvez nos articles de 2018 sur
– le e-commerce en Chine ICI
– le e-commerce en Inde ICI,
– Le e-commerce en Asie du Nord-Est ICI

Regardez la vidéo interview de Marc Lissak, Directeur de la Boutique France – GeoPost group, sur le marché du e-commerce en Chine, les solutions proposées par la Boutique France en partenariat avec Business France :
https://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/chine-eco-la-poste-livre-les-marques-francaises-en-chine-2811-1121154.html

 

Téléchargez notre guide sur le marché de l’e-commerce transfrontalier vers la Chine 2018 ICI

Contactez-nous pour en savoir plus sur les marchés porteurs du e-commerce mondial et l’accompagnement de Business France pour les acteurs du secteur :
Alain CIMAZ, Business France Paris – alain.cimaz@businessfrance.fr – 01 40 73 31 24

 

 

Vous êtes une entreprise française et souhaitez discuter de votre développement international ? Un conseiller dédié dans votre région et expert de votre secteur vous recontactera dans les plus brefs délais :

 

 

M