Temps de lecture: 3 minutes

Quelles sont les forces de la Tunisie qui font d’elle aujourd’hui le hub du continent africain ? L’ancrage local des TICs, la croissance du e-commerce, le dynamisme de l’entrepreneuriat sont des facteurs expliquant cette position, tout comme les évènements couvrant des secteurs porteurs tel que les Rencontres Acheteurs du 14, 15 et 16 novembre 2018 à Tunis.

 

La Tunisie, ses atouts

 

Avec sa proximité culturelle avec l’Europe, ses compétences (9000 ingénieurs par an), sa compétitivité, la Tunisie se positionne aujourd’hui en hub régional tourné vers l’Afrique. Le pays du jasmin accumule en effet les médailles : en 2018, la Tunisie est reconnue pays africain le plus innovant (Bloomberg). Elle reçoit, cette même année, la première place pour la qualité de son environnement entrepreneurial (Global Entrepreneurship Index) et dispose de la meilleure connexion internet mobile du continent (Speedtest Global Index).

En avril 2018, la Tunisie a rejoint le marché commun de l’Afrique orientale et australe, le Comesa (voir carte ci-dessous). Quels sont les atouts, en plus de ce marché, qui positionnent la Tunisie en hub du continent africain ?

 

Carte des pays adhérents au COMESA 1

 

Les TIC : une position bien assise

 

Le secteur des technologies est dynamique en Tunisie. Les indicateurs le démontrent : 7,2 % du PIB, 7,5 % de taux de croissance, 100 000 emplois (création de 7500 postes/an), 1 200 entreprises TIC implantées. En témoigne Ombeline Bernard-Manusset Allant, Directrice Générale de Vocalcom :

« Je suis arrivée en Tunisie en Novembre 2004 pour mettre en place 2 filiales d’un groupe français et depuis je ne suis pratiquement jamais repartie même si mon parcours professionnel a évolué plusieurs fois. La Tunisie est mon pays d’adoption. Il a un potentiel d’évolution très important, il est rempli d’espoir.

Nous avons aujourd’hui de jeunes diplômés compétents, une position de la femme qui est forte (je me suis souvent dit que l’avenir de la Tunisie est la Tunisienne), une situation géographique idéale par rapport à l’Europe, une ouverture sur tous les pays d’Afrique ainsi qu’une sécurité maîtrisée.

Depuis quelques années, je suis Directrice Générale de la société Vocalcom. Notre société est un acteur de cette « Transformation Digitale » qui s’opère en Tunisie. Nous devons continuer à investir en Tunisie et pour ma part, mon choix de vie est de rester ici. »

 

Ombeline Bernard Manusset Allant, DG VocalCom 1

 

Le E-commerce : un secteur en croissance continue

 

Le nombre de site de e-commerce en Tunisie augmente de 30% par an. Le pays s’est en effet doté d’une stratégie digitale à horizon 2020 : son programme Smart Tunisia permet de mobiliser des investissements publics et privés.

Le E-commerce a encore de beaux jours devant lui en Tunisie. Le secteur a permis la naissance de grands acteurs déployés sur le continent africain tel que Jumia qui opère dans 20 pays (l’Afrique est certes composée de 54 pays, mais 80% de son PIB est concentré sur 11 marchés, dont la Tunisie, Deloitte 2016).

 

L’Entrepreneuriat : Startup Act, Fintech et Blockchain

 

Après avoir mis autour d’une même table entrepreneurs, investisseurs, structures d’accompagnement, administration et société civile, le parlement tunisien a adopté en avril 2018 le projet de loi dit « Startup Act ». Ce dernier, entre autres mesures, accorde des incitations financières, allège les procédures administratives et encourage l’internationalisation des startups (la startup tunisienne ANAVA vient ainsi d’intégrer le Y-Combinator, roi des accélérateurs mondiaux). Le Sénégal suit aujourd’hui le même chemin en élaborant un dispositif similaire.

La Tunisie se positionne également dans le secteur de la Fintech (récente levée de fonds de la startup tunisienne SWIVER qui développe une solution de gestion d’entreprises), de la Blockchain, avec l’ouverture du Dar Blockchain, premier incubateur Blockchain du continent et l’Africa Blockchain Summit organisé en Tunisie en février 2018.

 

Des évènements d’envergure continentale

 

Ce qui fait de la Tunisie le hub du continent africain, c’est enfin sa place d’organisateur d’évènements numériques d’envergure continentale. En plus d’Afric’up le 2 et 3 octobre (le Vivatech du continent africain à l’initiative du ministère des TIC tunisien), Business France organise les 14, 15 et 16 novembre 2018, en marge de Futurallia Tunisia 2018, des Rencontres Acheteurs à Tunis. Les Rencontres Acheteurs offrent une visibilité aux entreprises françaises implantées, ou non, en Tunisie et en Lybie. Plus de 30 pays y sont attendus soit 370 participants internationaux et 200 participants tunisiens : cet évènement, de par les opportunités d’affaires qu’il créée, positionne la Tunisie en passerelle de deux continents.

 

⇒ Pour s’inscrire aux Rencontres Acheteurs, contactez :

Zohra Sadok
Conseillère Export Tech & Services innovants
+216 71 105 098
Zohra.sadok@businessfrance.fr

Marin Soullier
Chargé de développement Tech & Services innovants
+216 71 105 090
Marin.soullier@businessfrance.fr

 

 

Vous êtes une entreprise française et souhaitez discuter de votre développement international ? Un conseiller dédié dans votre région et expert de votre secteur vous recontactera dans les plus brefs délais :

 

 

M