Temps de lecture: 3 minutes

Peu de gens le savent, Taïwan est leader sur les marchés des ordinateurs, laptop, semi-conducteurs, écrans et composants électroniques vendus dans le monde entier. C’est le poids lourd de la tech mondiale avec des entreprises colossales souvent méconnues comme Foxconn, Quanta, Asus, Acer, AUO, nVidia, TSMC, dévouées au service de Apple, Lenovo, Dell, HP, etc. Dans l’ombre, ces géants discrets sculptent le paysage de la tech, et le COMPUTEX est leur salon à domicile. Il s’agit naturellement du 1er salon tech B2B d’Asie.

 

La voie royale pour trouver des partenaires tech

 

Depuis 2016, la partie InnoVEX est l’évènement startup incontournable de la zone. Consacrée aux jeunes pousses, IoT, AI, et innovations, InnoVEX offre les conditions idéales pour montrer et pitcher sur scène, ses innovations au public avide de nouveautés, et à la presse venue du monde entier. C’est la voie royale pour trouver des partenaires tech de poids mondial, et pour se lancer sur ce marché assoiffé de nouvelles technologies qu’est Taïwan, au fort pouvoir d’achat. Voici un ordre d’idée : le PIB par habitant de Taïwan est le troisième en Asie (juste après Hong Kong et Singapour) : 47 790 USD/habitant en 2016. D’autres indicateurs du miracle taïwanais : la valeur de la production hardware informatique des acteurs taïwanais a atteint 107,8 milliards USD en 2016. Quant à la valeur de la production du marché semi-conducteur, elle a été estimée à 70 milliards EUR en 2017.

 

La French Tech en force

 

Depuis les débuts d’InnoVEX, la French Tech a gagné en puissance, passant de 3 exposants en 2016 à 12 en 2017. La « délégation internationale la plus visible du salon » a fait prendre conscience de l’importance de l’écosystème français dans l’univers tech de Taïwan, mais aussi auprès des VC et investisseurs asiatiques. Le poids du label est tellement fort qu’il a été cité plus de quatre fois lors de la conférence de presse internationale du Computex. Rendez-vous du 5 au 8 juin à Taipei pour exposer et vous faire connaître au sein de la délégation French Tech. Le but de l’opération : reprendre le titre de la délégation la plus plébiscitée, et prouver que l’engouement pour les jeunes pousses françaises n’est ni un coup de chance, ni le fruit du hasard.

Notre bureau Business France de Taïwan est là pour propulser la force French Tech. L’équipe est d’attaque pour l’organisation et la mise en relation avec les contacts clés de l’univers tech taïwanais. La sélection pour faire partie de la délégation française lors du Salon Innovex – Computex se fait en ce moment même. Les entreprises intéressées peuvent déjà prendre contact avec :

Gia To, Business France Taïwan
giadinh.to@businessfrance.fr

→ Maxime SABAHEC, Business France, Siège Paris
maxime.sabahec@businessfrance.fr

 

Témoignages

 

Parmi les exposants des éditions précédentes : Devialet, Wistiki, Digitsole, Sigfox/Unabiz, Bell and Wyson, Aryballe, etc.

     ♦ A-Volute / Tuyen Pham, CEO

« Avec l’aide précieuse de Business France Taipei, nous avons pu obtenir pour la première fois en 2017 notre propre stand au Computex. Nous avons pu revoir en un seul lieu tous nos partenaires, rencontrer de nouveaux, et leur démontrer tout notre savoir-faire, avec notamment Nahimic notre solution innovante d’Audio 3D pour PC et casques audio. Vivement l’année prochaine pour de nouvelles belles rencontres! »

 

     ♦ Tempow / Vincent Nallatamby, CEO

« Grand professionnalisme, l’accompagnement s’est fait de l’avant à l’après salon. »

 

     ♦ Hap2U / Cedric Chappaz, CEO

« Avoir fait partie de l’espace French Tech nous a permis d’avoir une meilleure visibilité avec notamment une possibilité de pitch directement à l’espace InnoVEX. Egalement le passage de journalistes nous a permis une bonne couverture. »

 

Ils sont venus faire un reportage sur la French Tech au Computex

 

◊ 01net.com : La French Tech, le label qui donne des ailes aux startups françaises à Taïwan

« Lors de la conférence d’ouverture, c’est à pas moins de quatre reprises que Walter YEH, président du Taitra qui organise l’événement, se félicite de la présence de « La French Tech ». Le poids du label est tellement fort qu’après avoir été interrogé par un journaliste [..], ce dernier se voit répondre que Taïwan est toujours très ouvert aux pays étrangers. Preuve en est… la French Tech. »

http://www.01net.com/actualites/la-french-tech-le-label-qui-donne-des-ailes-aux-startups-francaises-a-taiwan-1177122.html

◊ Maddyness : Pourquoi les startups de la French Tech adorent Taïwan (et vice-versa)

« Grâce à sa situation géographique très centrale [..], un tissu industriel dense dans la manufacture de produits Tech et des salaires de profils Tech hautement qualifiés plus bas que ceux pratiqués dans le reste de la région, Taïwan est devenu ces dernières années the place to be pour les startups étrangères désireuses de s’implanter en Asie. »

https://www.maddyness.com/entrepreneurs/2017/06/01/innovex2017-french-tech-taiwan/

 

 

 

Vous êtes une entreprise française et souhaitez discuter de votre développement international ? Un conseiller dédié dans votre région et expert de votre secteur vous recontactera dans les plus brefs délais :

 

 

M