Business France - Logo
Menu
BUSINESS FRANCE RADIO

Taïwan, un paradis pour la R & D

Taïwan, un paradis pour la R & D

Taïwan, le pays inventeur du délicieux Bubble Tea, est aussi un paradis pour la recherche et développement dans le monde. Situé au cœur de l’Asie, l’île est déjà leader dans la tech en général, et plus particulièrement, les composants, les semiconducteurs, les ordinateurs, les écrans. Elle continue à miser sur les vecteurs clés de ces domaines. Les signes qui ne trompent pas : le janvier dernier, Microsoft a annoncé son projet d’établir à Taipei, son premier centre de R&D d’Intelligence Artificielle, avec des moyens conséquents (équipe de 100 personnes et 27,6 millions d’euros de fonds). [1] En outre, avec l’appui actif de la Présidente Tsai Ying-Wen, le projet « Asia Silicon Valley » se concentre sur le développement de l’IoT, afin de booster l’innovation et la création de startups. [2]

Un écosystème tout en synergie et des clusters complets

L’environnement de Taïwan présente des conditions privilégiées pour la R&D pour plusieurs raisons. D’abord, la base solide d’industries dans le domaine tech est un facilitateur essentiel de ces projets. Cette base d’industries relève du miracle taïwanais. Cette arme ultime, c’est le résultat des priorités économiques engagées depuis plusieurs décennies. Les entreprises sont concentrées notamment dans les parcs de sciences et d’industries (Hsinchu, Nangang, Central, Kaohsiung, Tainan, Taichung, etc.). Ce sont bien sûr des entreprises à la pointe de l’innovation, le nerf de la guerre dans les industries tech. Elles bénéficient d’infrastructures hyper développées, faciles d’accès et bon marché : les transports, les routes, la logistique physique, mais aussi les besoins en énergies, et les connexions haut-débit et mobiles. D’ailleurs, d’après l’étude 2017 du World Competitiveness Center (de l’IMD Lausanne), Taiwan est classé 10ème dans le monde, dans la catégorie « Constructions scientifiques », et 12ème en « Compétitivité numérique ». [3] La disponibilité des connexions 4G est aussi exceptionnelle (12ème rang mondial d’après OpenSignal en février 2018). [4]

Le soutien actif du gouvernement

Le gouvernement, très enclin à préserver cet avantage stratégique, met sur la table, les moyens et dispositifs nécessaires pour le conserver : le projet « Asia Silicon Valley » en tête de proue, mais aussi le financement, la construction des parcs scientifiques, des universités. Il y a aussi l’établissement de centres de recherche éminents, tels que l’ITRI (Industrial Technology Research Institute of Taiwan), et le NARLabs (National Applied Research Laboratories). Ces centres s’étendent dans tous les domaines tech actuels, de l’AI aux textiles innovants, des semiconducteurs à la biotech, en passant par l’IoT et le Smart City. De plus, les projets pour inciter à l’innovation sont courants. A noter pour nos entreprises françaises, la BPI a signé avec Taïwan, un accord pour aider les entreprises de Taïwan et de France à collaborer dans des projets d’innovation. [5]

Une éducation haut de gamme qui forment des chercheurs de pointe

Accompagnant cette démarche globale, Taïwan dispose aussi d’une force de frappe considérable : la qualité de son système éducatif, capable de former des ingénieurs hautement qualifiés. Les chercheurs de haut niveau, sont aussi très convoités par les pays voisins. Le ministère des sciences et technologies vient d’ailleurs de proposer d’investir près de 140 millions d’euros pour la fondation de quatre centres de recherche AI dans quatre universités phares. [6] Concrètement, les entreprises peuvent donc recruter facilement des talents tech sur place. Et cerise sur le gâteau, le Foreign Talent Act, qui a pris effet le 8 février 2018, fait profiter d’une marge de manœuvre confortable pour le recrutement de talents et chercheurs étrangers, qui viennent s’installer à Taïwan. [7]

Bref, toutes ces conditions font de Taïwan une destination à considérer sérieusement pour l’établissement d’une antenne, avec une activité R&D. Les conditions idéales sont réunies : l’écosystème tech, les infrastructures, les ressources humaines et les aides gouvernementales. Ajoutez à cela, un coût de la vie très raisonnable, par rapport aux métropoles asiatiques les plus connues (Hong Kong, Singapour, Shanghaï, etc.), et la meilleure qualité de vie pour les expatriés dans le monde (Numéro un dans l’étude InterNations 2016 repris ensuite par le magazine Forbes) [8], vous comprendrez que Taïwan est un des joyaux cachés d’Asie. Maintenant, vous en savez un peu plus sur ce pays discret, aux secrets bien gardés.

Votre contact pour en savoir plus sur le marché taiwanais et l’accompagnement que Business France peut vous proposer sur ce marché :
Gia Dinh TO, Conseiller export @ Bureau Business France de Taïwan
giadinh.to@businessfrance.fr

Taïwan, Focus marché, R&D, Business France, Tech

 

[1] 全球第一家!微軟投資10億 在台灣成立「AI研發中心」, ETtoday新聞雲, 10/01/2018 : https://www.ettoday.net/news/20180110/1090030.htm
[2] 「亞洲 · 矽谷」計畫執行中心啟動 蔡英文:台灣全面進入物聯網時代, 風傳媒, 25/12/2016 : http://www.storm.mg/article/205515
[3] 李國安, 2017年IMD世界競爭力排名-台灣排名表現概況, 政策研究指標資料庫 PRIDE, 05/06/2017 : http://pride.stpi.narl.org.tw/
[4] The State of LTE, OpenSignal, February 2018 : https://opensignal.com/reports/2018/02/state-of-lte
[5] 第24屆臺法工業合作會議 擴大創新合作機制, 經濟日報, 13/10/2017 : https://money.udn.com/money/story/5635/2755966
[6] 台清交成設 AI 創研中心,科技部 5 年砸 160 億元, TechNews科技新報, 22/12/2017 : https://technews.tw/2017/12/22/taiwan-ai-research-center/
[7] 外國專業人才延攬及僱用法資訊專頁, 中華民國國家發展委員會, 08/02/2018 : https://foreigntalentact.ndc.gov.tw/News_Content.aspx?n=88EDAE1D4C3C77D7&s=2248ED3C44A5D0AA
[8] The Best & Worst Places for Expats in 2016, Expats Insider The InterNations Survey, 2016 : https://www.internations.org/expat-insider/2016/the-best-and-worst-places-for-expats

Auteur : Admin publié le March 09,2018
Catégorie: Focus marché , TIC

Publier un commentaire

Refresh

Comment 0 commentaires