Business France - Logo
Menu
BUSINESS FRANCE RADIO

[RH] Comment gérer une équipe internationale ? Focus sur les Etats-Unis avec Oxya, Dashlane et PeopleDoc.

[RH] Comment gérer une équipe internationale ? Focus sur les Etats-Unis avec Oxya, Dashlane et PeopleDoc.

Les ressources humaines sont l’élément vital de toute organisation. C’est une tâche difficile pour toute entreprise, mais cela peut vite devenir une épreuve terrible pour toute organisation qui a des ambitions mondiales. Le principal défi est double : réussir à comprendre et à être accepté par une culture différente de la vôtre et créer une culture d’entreprise unique à travers vos sites.

Comment gérer avec succès un effectif international ?

Pour répondre à cette question, trois entrepreneurs français installés aux Etats-Unis, Laurie du Boullay, COO d’Oxya, Emmanuel Schalit, CEO de Dashlane et Jonathan Benhamou, CEO de PeopleDoc, ont partagé leur avis et leurs commentaires aux participants du programme Impact USA, édition 2018, organisé par Business France & Bpifrance.

Détecter les talents

Surmonter les différences culturelles dans le domaine des RH pourrait bien être l’un des plus grands défis auxquels un PDG français doive faire face.

Laurie du Boullay affirme que “les jeunes diplômés américains sont criblés de dettes, mais ils excellent à se vendre eux-mêmes”. Ce fait soulève deux problématiques : d’une part, l’entreprise doit être suffisamment attrayante pour que les talents envisagent d’y travailler et, d’autre part, il faut apprendre à éliminer les imposteurs.

Alors que la première est complexe, la gestion de la seconde est assez simple : vous devez mettre au point un processus de recrutement solide qui comprend une batterie de tests. Emmanuel Schalit explique que son processus de recrutement est mené par un comité de recrutement composé de collaborateurs des deux sites de Dashlane (Paris et New York) afin de garantir un consensus. La force de ce système réside dans le fait que le même comité d’embauche se réunit de nouveau 90 jours après l’embauche de la personne et reprend le processus pour déterminer s’il y a une bonne correspondance.

Attirer les talents

Laurie du Boullay affirme : “Les entreprises françaises, et surtout les startups, sont effrayantes. Elles sont un vrai pari.” L’absence de prestations de chômage, l’endettement paralysant et le coût élevé de la vie font de la sécurité au travail un paramètre majeur pour les Américains. Par conséquent, des mesures doivent être prises pour assurer l’attractivité de votre entreprise.

Bien sûr, cela passe par une paie convaincante et des avantages sociaux généreux. Mais Jonathan Benhamou a une autre corde à son arc : Fier et fidèle aux origines françaises de PeopleDoc, il propose des événements tels que des cours de français hebdomadaires facultatifs ou des dégustations de vins et fromages. Cela crée un environnement de travail peu commun qui rencontre un tel succès que PeopleDoc a un taux de rotation de 0%, et son représentant commercial est fier de présenter la filiale américaine comme une société française.

Recrutement, RH, International, Etats-Unis, PeopleDoc, Dashlane, Oxya, Business France, V.I.E, talents, US

Développer une culture d’entreprise unique qui transcende les frontières géographiques

Le principal moyen d’obtenir un sentiment d’appartenance à une structure unique est de permettre aux gens de se comprendre les uns les autres, introduisant ainsi l’anglais comme lingua franca. Chez Dashlane, toute communication – orale ou écrite – se fait en anglais, même entre locuteurs natifs français.

Plus qu’un langage commun, Emmanuel Schalit a choisi d’homogénéiser ses bureaux, avec des phrases de motivation et une charte d’entreprise sur les murs, ce qui n’est pas une pratique courante en France. En créant un environnement unique pour les deux sites, les employés peuvent facilement établir des liens avec leurs homologues situés de l’autre côté de l’océan.

Et pour les aider à communiquer entre eux, Emmanuel a investi dans du matériel de visioconférence à la pointe de la technologie, avec retransmission en direct du bureau frère toute la journée. De cette façon, les employés se sentent toujours comme s’ils étaient dans la même pièce, ce qui leur a permis de faire connaissance malgré la distance, et d’instaurer un mode de communication sans limite.

Créer un état d’esprit unique est certainement important pour une gestion réussie de l’équipe, mais même les outils les plus créatifs ne peuvent pas totalement effacer le poids de la distance. Le pire qui puisse arriver est alors une querelle interne opposant les deux lieux.

Pour contrer ce problème, les PDG et les cadres supérieurs doivent se rendre régulièrement dans les différents endroits, afin de ne pas donner la fausse impression qu’un endroit détient tout le pouvoir décisionnel tandis que l’autre n’est qu’un suiveur.

Pour apaiser tous les ressentiments possibles entre ses bureaux parisiens et new-yorkais, Emmanuel Schalit a organisé son personnel en “pods” indépendants avec toutes les fonctions (marketing, produit, ingénierie…). Ces pods sont autonomes dans l’établissement de leurs objectifs et dans leur réalisation, et surtout, ils sont composés d’employés des deux bureaux. Cette méthode d’organisation contribue grandement à effacer l’amertume localisée.

Enfin, plus que le chef de la direction et les cadres supérieurs, les employés devraient être encouragés à passer d’un endroit à l’autre, dans la mesure du possible. Jonathan Benhamou est allé encore plus loin, en mettant en place une réunion d’entreprise annuelle PeopleDoc, où tous les employés se réunissent pendant une semaine. Son plus grand succès est d’avoir des personnes extérieures à l’entreprise, incapables de faire la distinction entre un employé français et un employé américain.

Le lancement d’une société française aux Etats-Unis présente de grands défis, les RH étant considérées comme l’une des plus importantes. La clé du succès n’est pas seulement de comprendre et de s’adapter à la culture étrangère, mais aussi de créer une identité d’entreprise mondiale unique.


[A SAVOIR : Dans tous les pays où l’on souhaite développer son business, une des premières pistes RH à explorer est celle du V.I.E, solution clé en main gérée par Business France, qui permet aux entreprises de droit français de confier à un jeune talent âgé de 18 à 28 ans, une mission à l’étranger, souvent de prospection commerciale. Cette formule souple, pratique et financièrement intéressante a convaincu de nombreuses entreprises françaises en développement aux Etats-Unis et ailleurs. Résultat : 75% des utilisateurs du V.I.E bénéficient de nouveaux courants d’affaires à l’export, et le de taux d’emploi des V.I.E en sortie de mission est de 94%]

⇒ Pour en savoir plus sur le recrutement aux Etats-Unis et l’accompagnement de Business France sur le marché :
Contact : Florence TISON, Directrice d’activité Tech & Services @ Business France Etats-Unis – florence.tison@businessfrance.fr

⇒ Pour en savoir plus sur la formule V.I.E :
Brochure de présentation
Contact : infovie@businessfrance.fr

⇒ Retrouvez ICI l’article original (EN) sur le blog du Programme IMPACT America

Auteur : Admin publié le December 14,2018
Catégorie: Focus marché , Focus start-up

Publier un commentaire

Refresh

Comment 0 commentaires