Business France - Logo
Menu
BUSINESS FRANCE RADIO

Le marché européen du jeu vidéo continue de progresser : tendances et perspectives des quelques grands marchés européens

Le marché européen du jeu vidéo continue de progresser : tendances et perspectives des quelques grands marchés européens

Le marché européen du jeu vidéo a progressé en début 2017 d’environ 7 % par rapport à l’année précédente. La restructuration et le renforcement notamment de l’e-sport voit l’émergence de compétitions suivies par des spectateurs passionnés et sponsorisées par les grands acteurs privés. Un marché qui vaut 55 M €, et qui pourrait s’élever à 107 M € d’ici 2020.

A quelque mois du déroulement de la Gamescom 2018 à Cologne, l’évènement incontournable du marché européen du jeu vidéo, nos collègues basés dans les pays de la zone nordique, en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni ont fait le point sur les spécificités et les tendances de leurs espaces régionaux, et vous offre un panorama du secteur en Europe.

La zone nordique se confirme comme une région incontournable pour les acteurs du gaming

Dans le rapport 2017 de l’UIT, agence des Nations Unies pour les TIC, les pays nordiques apparaissent comme les leaders du classement en matière d’utilisation et de développement des TIC. Le secteur des jeux vidéo notamment est en forte expansion dans les pays nordiques, atteignant en 2016 un nouveau chiffre d’affaires record grâce à une fréquentation toujours plus importante des jeux (en ligne ou sur support). La zone nordique dispose de nombreux atouts pour faire de cette partie du vieux continent, un incontournable en matière de gaming : recherche et développement de pointe, pays les plus formateurs d’ingénieurs, une main d’œuvre qualifiée. La Scandinavie et la Finlande ont réussi le pari de réaliser un brain drain inversé, où les cerveaux du monde entier convergent pour que ces pays soient la pierre angulaire du gaming mondial.

AU DANEMARK, l’industrie des jeux vidéo se développe rapidement. Le chiffre d’affaires atteint 210 M € fin 2017. Un boom sans précédent expliqué par le taux grandissant de financements. Ces levées de capitaux sont un véritable levier de croissance du marché. Rien que pour l’année 2016, le nombre d’emplois augmentait de 4,4% et le nombre d’entreprises de 10%. L’industrie des jeux vidéo au Danemark est tournée vers l’exportation. En 2017, 2/3 de la production nationale était destinée à l’export. Le marché voit la vente de jeux en ligne tirer la croissance. Si la vente traditionnelle de jeux physiques reste toujours en tête malgré une forte baisse, la vente de jeux vidéo en ligne ne cesse d’augmenter. On assiste également à un intérêt croissant pour les jeux interactifs ainsi qu’à l’introduction de nouveaux concepts en termes de jeux en réalité virtuelle. A noter également, de plus en plus de grands groupes se diversifient et investissent dans l’industrie du jeux vidéo, comme c’est le cas pour Nordisk Film Games.

LA FINLANDE apparaît comme un des berceaux mondial du gaming et des développeurs, avec une culture du jeu et des loisirs très développée, et un fort intérêt pour le codage. Le pays compte plus de 200 entreprises dans le secteur. Les acteurs les plus connus sont Rovio, créateur du jeu Angry Birds qui compte près de 4 milliards de téléchargements et plus de 80 millions d’utilisateurs actifs chaque mois ou encore Supercell, créateur des jeux Clash of Clans ou Hay day. En 2016, l’industrie du jeu finlandaise a atteint un chiffre d’affaires record de 2,5 M €. Le taux de croissance du chiffre d’affaires annuel a été de 4% de 2015 à 2016. Le nombre de personnes employées dans l’industrie du jeu a augmenté régulièrement et les entreprises ont des attentes positives. Environ 20% des personnes employées dans l’industrie du jeu en Finlande sont étrangers. Ce phénomène peut s’expliquer notamment par l’attention particulière portée par le pays sur la formation et l’emploi dans ce secteur. Plus de 20 universités offrent des programmes éducatifs de jeu qui attirent des étudiants de pays tels que l’Allemagne, le Japon et la Russie. Le jeu vidéo occupe une place importante dans les stratégies de développement du pays, et des recrutements conséquents sont à prévoir.

EN NORVEGE, l’industrie des jeux vidéo représente l’un des secteurs à plus fort potentiel de croissance pour le domaine culturel. Le chiffre d’affaires généré par l’industrie des jeux vidéo représente 37 M € en 2017 et 90% du chiffre d’affaires est réalisé sur le marché international. On dénombrait 180 entreprises en 2017 employant plus de 600 personnes dont plus d’un tiers dans la région d’Oslo. Le nombre de développeurs norvégiens a augmenté de 80% de 2012 à 2016. Les principaux studios de développement de jeux vidéo en Norvège sont : Funcom – Studio Ravn – Rock Pocket Game – The ArcticC – Process – Hyper Games – We Want to Know – Red Thread Games.
L’enjeu majeur en Norvège pour les années à venir sera le financement des projets. En effet, investisseurs, pouvoirs publics et institut culturels tendent à concentrer leurs investissements sur des secteurs plus « traditionnels », et cette industrie a du mal à faire reconnaître sa valeur culturelle et créative. L’objectif sera donc de donner une nouvelle image à cette industrie afin de permettre aux investisseurs de réaliser le potentiel du marché.

EN SUEDE, la vente des jeux vidéo est en forte croissance (+16% en 2016), et a atteint les 6,3 Mds de SEK (environ 610 M €) en 2016. L’augmentation des ventes est surtout poussée par les jeux mobiles (+33% en 2016), même si la vente de jeux vidéo « physiques » a aussi continué de croitre sur la même période (+3%). Les Suédois sont très à l’aise avec les technologies et apprécient les jeux vidéo pendant leurs loisirs. Les ventes unitaires de consoles statiques se sont élevées à 319 000 en 2016 (+ 6%) pour un parc estimé à 2,3 millions d’unités.
Le fort développement de la VR / AR dans le pays semble ouvrir de belles perspectives d’avenir pour le secteur. L’enjeu pour la Suède sera en effet de suivre l’évolution des technologies et usages, pour se concentrer sur certaines technologies de pointe comme la réalité virtuelle ou certaines thématiques comme le e-sport, auquel de plus en plus de consommateurs s’intéressent, au détriment du sport traditionnel. Des développeurs AR / VR étudient actuellement la technologie eye-tracking, qui a le potentiel de rendre la VR plus efficace et, à long terme, moins cher.  

Si les problématiques et les stratégies de développement diffèrent selon les pays, force est de constater que la zone nordique apparait comme une des zones les plus en pointes concernant le secteur des jeux vidéo. De très nombreux événements gaming se déroulent d’ailleurs dans les pays concernés, et attirent plusieurs dizaines de milliers de personnes. Les marchés ne sont pas saturés et attirent toujours plus les investissements étrangers.

Les jeux en ligne et les microtransactions croissent en Allemagne et tirent le secteur

En 2016, le marché global du jeu vidéo allemand pèse 2,9 Mds € et recense 34,1 M de joueurs. Que ce soit le soir entre amis sur Internet ou dans le bus sur son smartphone, près de la moitié de la population joue. Le genre et l’âge n’ont que peu d’impact car les filles (47 %) jouent presqu’autant que les garçons (53 %) et un quart des joueurs est âgé de 50 ans et plus !

Le chiffre d’affaires du secteur a connu un rebond de 7 % entre 2015 et 2016, boosté par les jeux en ligne et les microtransactions, frais d’abonnement et autres accès au jeu en réseau (type PlayStation Plus, Xbox Live Gold, etc.) qui y sont liés.

En Allemagne en 2016, tous les appareils sont utilisés pour jouer. Ainsi, 17, 4 M joueurs utilisent un ordinateur stationnaire ou portable ; 17,3 M utilisent un smartphone ; 15,8 M se consacrent à la console classique ; 11,5 M jouent sur tablette et enfin 8 M se retrouvent sur console portable. Toutefois au quotidien, les tablettes et smartphones sont largement préférées puisqu’elles représentent à elles deux 12 M de joueurs !

Le mode de consommation a évolué avec les technologies. En effet, l’achat de jeux en ligne via téléchargement est largement populaire. Ce mode d’achat contribue d’ailleurs à 27 % du chiffre d’affaires des jeux sur console et ordinateur. Il touche une audience bien plus large et bénéficie d’un coût de production moindre et permet surtout à des petits studios de production de commercialiser leurs créations plus facilement !

Enfin, si l’Allemagne est la terre du FC Bayern ou du BVB Dortmund, elle n’en reste pas moins une terre propice au e-sport et recense 3 M de personnes avouant regarder du e-sport au moins une fois par mois s’ils ne sont pas eux-mêmes joueurs amateurs dans une équipe !

Source : Verband der deutschen Games-Branche, 2017


Le Royaume Uni, un marché évalué à 5,11 Mds de GBP dont la tendance porte surtout sur les jeux dématérialisés

Le secteur des jeux vidéo au Royaume-Uni est très dynamique. En août 2017, 2 175 sociétés de création de jeux vidéo étaient actives au Royaume-Uni, parmi elles des talents de classe mondiale tels que Rockstar Games, la société qui a développé Grand Theft Auto V (un des jeux les plus vendus au monde générant 1 milliard de dollars de revenus en seulement 3 jours à sa sortie). En 2017, le
marché britannique est le 5e plus grand marché mondial pour le secteur des jeux vidéo avec approximativement 32,4 millions de consommateurs

2017 est une année record concernant les dépenses des consommateurs en jeux vidéo : le marché est en effet évalué à 5,11 milliards de GBP, en hausse de 12,4% par rapport à 2016. Les logiciels génèrent 3,56 Mds de GBP : les jeux en ligne représentent 1,6 Mds de GBP (+13,4% par rapport à 2016), les jeux sur mobile sont évalués à 1,07 Mds de GBP (+7,8% par rapport à 2016), les jeux d’occasion sont en baisse de -15,1% par rapport à 2016 et représentent 101 M de GBP, pour finir les boxed software, c’est-à-dire les jeux neufs vendus dans leurs boites, connaissent une hausse de +3,1% de leurs ventes et représentent 790 M de GBP. La tendance est donc plutôt aux jeux dématérialisés sur le marché britannique.

Les hardwares (consoles, accessoires et matériel informatique) génèrent 1,43 Mds de GBP, et les articles culturels liés à l’univers du jeu vidéo (jouets, produits dérivés, événements, livres, magasines, films dérivés de jeux vidéo…) représentent quant à eux 117 M de GBP.

Source : https://ukie.org.uk/research The association for UK Interactive Entertainment

 

Le secteur en Italie se restructure et continue à progresser dépassant 1 Mds €

Selon le rapport publié en 2016 par l’AESVI (Association italienne des éditeurs et développeurs de jeux vidéo) en collaboration avec GFK, l’industrie italienne du jeu vidéo améliore sensiblement ses activités et ses résultats. Ce secteur a enregistré, en 2016, un CA de plus de 1 Mds €, soit +8,2 % par rapport à l’année précédente.

21% des ventes est représenté par les jeux pour ordinateur. En ce qui concerne les consoles, la valeur du marché est de plus de 300 M €, soit +2,3% par rapport à 2015. Parmi les consoles les plus vendues, celles de nouvelle génération (telles que PlayStation 4, Xbox One et Wii U) conquièrent une place de marché de plus en plus importante.

Le secteur des accessoires pour les joueurs a réalisé pour sa part 86 M€ environ (+3,7 par rapport à 2015), avec 2,7 M de pièces vendues. En particulier, 49,8% des ventes totales est représenté par les gamepad. Le marché des logiciels a également augmenté (+ 11,9% par rapport à 2015) : il s’agit du segment le plus important, représentant 61,8% du marché.

En Italie, on compte 29,3 M joueurs en 2015 : plus précisément, 1 Italien sur 2 âgé de plus de 14 ans utilise habituellement les jeux vidéo, souvent à travers les réseaux sociaux.

En ce qui concerne les produits préférés des Italiens, FIFA 2017 se reconfirme en tête de liste des préférences, suivi par GTA V Grand Theft Auto et Uncharted 4.

Les principaux développeurs de jeux vidéo en Italie sont : Milestone, Ubisoft Milan et Ovosonico

Sources : Il Sole 24 Ore et Etude GFK et AESVI 2016.

 

→ Votre contact pour plus d’informations sur le Pavillon français à Gamescom 2018 ainsi que sur les autres actions organisées par Business France dans le secteur du Jeu Video / Entertainment :

Francesco PLAZZOTTA
Chef de projet Industries Créatives & Culturelles @ Business France
francesco.plazzotta@businessfrance.fr

 

Jeux Vidéos, Gamescom, Business France, Europe, Panorama, Focus marché

Auteur : Admin publié le April 19,2018
Catégorie: Focus marché , Industries créatives & culturelles , Jeu vidéo

Publier un commentaire

Refresh

Comment 0 commentaires