Business France - Logo
Menu
BUSINESS FRANCE RADIO

L’Afrique du Sud : l’économie digitale tient ses promesses

L’Afrique du Sud : l’économie digitale tient ses promesses

Première économie digitale du continent, l’Afrique du Sud peut se targuer d’avoir réussi à développer un secteur des télécommunications et un environnement tech rivalisant d’innovation avec les plus grandes puissances économiques et technologiques mondiales.

 

Le secteur des télécoms, facteur essentiel du développement de l’économie digitale

Le secteur des TIC sud-africain est le plus avancé du continent. Il contribue à hauteur de 3% du PIB national et fait de la nation arc-en-ciel un hub technologique régional, résultat direct de la volonté du gouvernement postapartheid de 1996 de “Préparer le 21ème siècle” en orientant l’économie nationale vers le développement technologique. L’Afrique du Sud se situe ainsi, devant l’Inde, le Brésil et la Russie en matière de compétitivité digitale, que ce soit en termes de compétences technologiques, de R&D, de cadre réglementaire, d’écosystème d’innovation et d’exportations TIC.

L’économie digitale s’appuie avant tout sur un secteur des télécommunications très développé et en pleine croissance représentant près de 55% des revenus des TIC et générant des investissements considérables de la part des 4 opérateurs (Vodacom, MTN, Telkom, Cell C). L’Afrique du Sud dispose de réseaux télécom bien développés et du plus fort taux de pénétration mobile (70%) du continent. Ainsi, malgré un coût des données internet élevé, le mobile constitue l’outil numéro 1 de l’inclusion digitale et du développement de l’e-commerce, des fintechs ou encore du e-learning.

Aujourd’hui la demande en connexion 4G et 5G oblige les opérateurs à investir massivement dans l’installation de réseaux de fibre optique et d’antennes relais jusque-là moindrement développés. La demande de connexion haut-débit concerne également les foyers sud-africains désireux d’une connexion fixe de qualité chez eux. Ainsi, le marché de l’ADSL, et surtout d’internet par la fibre est en pleine croissance, de même que les services annexes types TV et VOD.

L’économie digitale, portée par l’essor de la connectivité mobile, s’est essentiellement développée dans les services financiers (22,1% du PIB) au travers d’applications mobiles et plus timidement dans le retail.

L’Afrique du Sud entre aujourd’hui dans une nouvelle ère, celle de la transformation digitale de ses entreprises, laissant entrevoir multitudes d’opportunités pour les investisseurs étrangers. Les entreprises sud-africaines commencent à adopter de nouveaux outils digitaux pour réinventer leur fonctionnement et répondre aux défis de l’industrie 4.0. Ce mouvement se traduit par un développement de l’usage du Cloud et du Software As a Service (Saas) et ouvre la porte au développement de technologies dont l’usage était jusque-là marginalisé telles que l’intelligence artificielle, l’impression 3D, la blockchain, le big data ou encore l’IoT.

 

Un écosystème tech bouillonant et des évènements déterminants pour le continent

D’un point de vue écosystème, l’environnement tech est bouillonnant, animée aussi bien par des firmes multinationales bien implantées et investissant dans la R&D (IBM, Microsoft, Intel, SAP, Dell, Accenture ou Compaq) que par des hubs technologiques locaux incubateurs de start-ups. On dénombre 54 hubs technologiques en Afrique du Sud et près de 300 incubateurs. Ces hubs attirent les entrepreneurs, chercheurs, universitaires, ingénieurs et investisseurs de toute l’Afrique du Sud mais aussi du monde entier désireux de façonner l’économie africaine de demain et sont caractérisés par un fort esprit entrepreneurial et pragmatique sud-africain. Ils n’essayent pas d’imiter les solutions numériques développées dans les grandes nations industrielles, mais plutôt de produire des solutions répondant aux problématiques locales et pouvant a fortiori être répliquées à l’échelle du continent.

C’est dans cette dynamique que Business France se positionne sur le plus grand salon télécom du continent, AfricaCom « the place to shape Africa’s digital future ». A cette occasion, Business France animera pour la cinquième année consécutive un Pavillon France, fédérant la présence d’une douzaine d’entreprises françaises et donnant ainsi l’opportunité au tissu numérique français de montrer son expertise digitale et numérique. La 21ème édition, du 13 au 15 novembre 2018, réunira près de 13 000 visiteurs, 500 speakers et 400 exposants, rassemblant les décideurs TIC de l’ensemble du continent.

Venez exposer sur le Pavillon France et rencontrez à cette occasion vos futurs clients et partenaires africains.

→ Pour en savoir plus sur l’évènement : https://tmt.knect365.com/africacom/

→ Pour en savoir plus sur les modalités d’inscription, contactez:

Blandine AIGRON, Conseillère Export @ Business France Afrique du Sud
Tel FR: +33 (0)17 307 2029
Tel AS : +27 (0)11 303 7161
blandine.aigron@businessfrance.fr

Quentin MERCIER, Chargé de Développement @ Business France Afrique du Sud
Tel FR: +33 (0)17 307 2042
Tel AS : +27 (0)11 303 7160
Quentin.mercier@businessfrance.fr

 

Auteur : Admin publié le May 30,2018
Catégorie: Focus marché , Télécoms

Publier un commentaire

Refresh

Comment 0 commentaires

%d bloggers like this: