Business France - Logo
Menu
BUSINESS FRANCE RADIO

La Zone Nordique, hub fintech mondial d’ici 2020 ?

La Zone Nordique, hub fintech mondial d’ici 2020 ?

La zone nordique (Danemark, Finlande, Norvège, Suède – et par extension l’Islande) compte 27 M d’habitants. Elle est la 10ième plus grande économie mondiale et comprend 7 grandes banques dont le bilan excède 100 Mds EUR. La branche Fintech a été la plus en croissance parmi les startups de la zone. Celle-ci représentait plus de 11% du capital total investi dans les pays nordiques en 2017. Cette croissance confirme la volonté de la zone de s’affirmer comme un hub Fintech incontournable en Europe.

Les pays de la zone partagent une base commune favorable au développement de l’innovation dans le secteur financier : couverture internet exceptionnelle, disparition de la monnaie fiduciaire au profit de solutions de paiements digitales et excellence dans l’innovation. Chaque pays connaît cependant un stade de développement différent :

NORVEGE
L’écosystème norvégien est constitué d’environ 70 startup de la Fintech, sur un total d’environ 500 startup. Le secteur a véritablement décollé depuis 2016, avec de grands rassemblements comme The Oslo Fintech week. Les banques norvégiennes proposent aujourd’hui bien plus de services dématérialisés que de services physiques. Pour preuve, la plus grande banque norvégienne (DnB) ne compte qu’une trentaine d’agences à travers tout le pays. VIPPS, l’application de paiements interbanque la plus populaire de Norvège compte 2,8 M d’utilisateurs (sur 5,2 M d’habitants) et permet aux Norvégiens d’effectuer plus de 250 000 transactions quotidiennes.

SUEDE
L’écosystème suédois est le plus dynamique de la zone. Il compte plus de 230 startup de la Fintech, dont beaucoup ont leur marché à l’étranger. La Suède héberge des stars comme la licorne Klarna (valorisée à 2 Mds USD) ou encore IZettle (qui a levé 30 M EUR en 2017). En 2017, 12% des Fintech européennes étaient basées à Stockholm tandis que le pays se classe deuxième en termes de nombre de licornes, derrière le Royaume-Uni. Elle a accueilli près de 20% des investissements européens dans ce secteur ces cinq dernières années.

FINLANDE
L’écosystème finlandais compte, selon le site EBF, 12 groupes bancaires. En 2018, 4,8 M de finlandais sur un total de 5,5 M utilisaient les solutions de paiements en ligne. La valeur des paiements par carte en ligne et des paiements directs a dépassé les 7 Mds EUR. Outre les achats sur Internet, les transactions mobiles continuent d’évoluer. Les paiements de mobile à mobile sont en croissance. L’application mobile MobilePay, opérée par Danske Bank, a désormais plus de 500.000 utilisateurs. Les services de paiements sans contact se développement également (technologie NFC dans les cartes bancaires et dans les applications mobiles – pour les transactions inférieures à 25 euros).

DANEMARK
L’écosystème danois comprend un peu moins de 200 startup de la Fintech, contre 75 en 2015. En trois ans, le secteur a créé 800 emplois. En 2017 est né Copenhagen FinTech, principale association fédératrice du secteur au Danemark. Son « Lab » est le premier espace de coworking dédié pour les entrepreneurs au Danemark. La création de cette entité confirme la volonté du pays de devenir un hub attractif pour les Fintech.

Bien que tous les segments Fintech soient représentés dans les quatre pays, quel est la tendance ?

NORVEGE
Les paiements digitaux constituent le principal segment en Norvège avec une transaction totale en 2018 de 13,85 M USD (21 M USD attendus d’ici 2022).

FINLANDE
Même segment en Finlande, où les paiements digitaux représentaient plus de 8,3 M USD en 2017 (12 M USD attendus en 2020).

DANEMARK
Au Danemark, les paiements digitaux constituent aussi le segment de marché le plus important avec les paiements mobiles, les paiements transfrontaliers entre pairs et les transactions commerciales numériques.

SUEDE
Le marché suédois est également dominé par le segment des paiements et du lending. Les licornes iZettle et Klarna, la plateforme Trustly et l’application Swish ont fortement contribué à la croissance du secteur.

Les acteurs FinTech commencent à opérer plus rapidement et à grande échelle, grâce à la plus grande disponibilité en capital des investisseurs. En 2017, selon la Nordic Tech List, 450 M EUR ont été investis dans près d’une centaine de startup de la zone Nordique (Danemark, Finlande, Norvège, Suède). Soit quasiment le double comparé à 2016, où 50 sociétés avaient bénéficié d’investissements. Il s’agissait de la première levée de fonds pour 45 des 97 sociétés concernées, traduisant la croissance de jeunes pousses dans le secteur.

SUEDE
En 2017, 73 sociétés suédoises ont levé 355 M EUR. La majorité des investissements dans le secteur se font dans le segment des paiements, de la gestion de fortune, des logiciels de gestion et de l’assurance.
Lauréats : iZettle (116 M EUR) et Klarna (83 M EUR)

DANEMARK
Avec un total de 65 M EUR d’euros investis dans 12 sociétés en 2017, l’écosystème danois des Fintech poursuit son développement.
Lauréats : Danemark : ViaBill – 40 M EUR

NORVEGE
Huit sociétés norvégiennes ont reçu 20 M EUR d’investissements en 2017, et deux d’entre elles ont fait leur premier tour de table. La majorité des investissements se font dans des startup early–stage.
Lauréat : La néo-banque Aprila a réalisé un premier tour de 17 M EUR.

FINLANDE
En 2017, quatre sociétés finlandaises ont bénéficié d’investissements, dont trois ont été réalisés au premier tour, ce qui témoigne de la croissance d’un écosystème national. En 2016, 39,6 M EUR avaient été distribués à 8 sociétés finlandaises.
Lauréat : Prasos (2 M EUR)

La zone nordique poursuit son développement et est en quête d’un statut de Hub Fintech mondial d’ici 2020. Les acteurs du marché cherchent à favoriser la coopération et à stimuler l’innovation au niveau régional. En somme, les pays nordiques attirent les investissements et constituent un foyer de nombreuses success-stories comme en témoigne le cas du français Ingenico, qui a racheté le suédois Bambora pour 1,5 Mds USD.

Pour saisir toutes les opportunités dans la Fintech sur la zone nordique : participez à « l’atelier et rencontres avec les banques nordiques » organisé par Business France.

En marge du Fintech Forum, le 28 janvier 2019, aura lieu à Paris un atelier d’informations et des rendez-vous BtoB avec les établissements bancaires leaders dans la zone nordique : SEB (Suède), Danske Bank (Danemark), DNB (Norvège), OP (Finlande) et Nordea, le plus grand groupe financier présent sur l’ensemble des pays de la zone.

Cet atelier s’adresse aux startup ou entreprises innovantes : une occasion unique pour aborder le marché et rencontrer les grands acteurs de la finance.

Pour en savoir plus sur les opportunités de la zone nordique et sur l’atelier et rencontres avec les banques nordiques, veuillez contacter
Justine VAUTRIN, chargée de développement @ Business France Zone Nordique – justine.vautrin@businessfrance.fr

 

Sources

Tech Savy
https://techsavvy.media/overview-hundreds-of-millions-invested-in-nordic-fintech-in-2017/ ; https://techsavvy.media/the-fintech-revolution-in-denmark-and-beyond/

Deloitte – FinTech in the Nordics
https://www2.deloitte.com/content/dam/Deloitte/se/Documents/financial-services/FinTech_Publikation_A4_WEB_FINAL.PDF

Fintech Mag
https://fintech-mag.com/fintech-en-europe-norvege-et-suede/

European Banking Federation
https://www.ebf.eu/finland/

Invest in Stockholm
https://www.investstockholm.com/globalassets/2.-understartsidor-investment-opportunities/fintech/fintech_report_200x280_final.pdf

Auteur : Admin publié le September 24,2018
Catégorie: FinTech , Focus marché

Publier un commentaire

Refresh

Comment 0 commentaires

%d bloggers like this: