Business France - Logo
Menu
BUSINESS FRANCE RADIO

Jeux vidéo : Partez chasser à Taiwan, le pays des gamers pas timides

Jeux vidéo : Partez chasser à Taiwan, le pays des gamers pas timides

Le portrait des joueurs taïwanais : impliqués, motivés, et qui n’hésitent pas à essayer de nouvelles choses. En contrepartie, ce sont des joueurs volatiles, qui zappent rapidement, si le jeu ne délivre pas ses promesses dès le début. Taïwan est un marché étonnant, en pleine expansion. Le résultat visible, c’est 60% de la population totale qui joue aux jeux vidéo. Parmi ces joueurs, 78% ont fait une microtransaction dans un jeu. Un chiffre incroyable, qui va de pair avec le côté hyperconnecté et curieux des taïwanais.

Un marché petit mais costaud

Taiwan, 15ème marché du jeu vidéo dans le monde en valeur, juste derrière le Brésil et l’Australie, c’est ce que nous révèle Newzoo (observatoire des tendances dans le mobile et les jeux vidéo). Malgré la petite taille du pays, la valeur de son marché dépasse bien celle de l’Inde, des Pays-Bas, de la Thaïlande et de la Turquie ! [1] [2] D’ici fin 2018, il y aura 14,5 millions de joueurs sur 23,6 millions de la population totale de Taiwan. Chiffre encore plus probant : les dépenses des joueurs dans ce secteur s’élèvent à 1,3 milliards USD.

Il n’y a pas de doute, Taïwan est devenu l’un des marchés phares en Asie. Pour se rendre compte de l’effervescence de ce marché, il suffit d’aller faire un tour au fameux Taipei Game Show, qui se déroule chaque année en janvier, en plein cœur de Taipei. En 2018, la fréquentation a atteint le chiffre impressionnant de 350 000 visiteurs[3] (à mettre en perspective par rapport au Tokyo Game Show : 254 000, ChinaJoy : 342 000, et la Gamescom : 370 000). L’implication des joueurs taïwanais est donc très élevée. En embrassant avidement leur passion, ils réussissent à imposer le Taipei Game Show comme l’un des salons à la plus forte fréquentation dans le monde.

L’e-sport soutenu par Blizzard et le gouvernement

L’e-sport est aussi très suivi à Taïwan, devenu l’un des marchés clés de la zone Asie. Ainsi, Blizzard a choisi Taiwan pour construire un complexe dédié à l’e-sport. Selon Mike Morhaime, CEO de Blizzard : « Ce complexe reflète l’importance de la culture de gaming et du marché taiwanais sur la scène internationale ». L’éditeur d’Overwatch et de World of Warcraft est même allé jusqu’à offrir une statue d’Arthas, héros de son jeu Warcraft à la ville de Taichung, en guise de remerciement ![4] Quant à Twitch : « Les joueurs taïwanais sont très engagés et passent beaucoup de temps sur le site [..]. Certains des meilleurs joueurs mondiaux viennent de Taiwan, et c’est une bonne opportunité pour eux, de montrer que la culture jeux est un truc sérieux à Taiwan. »[5]

L’e-sport a pris une importance considérable. C’est aujourd’hui une discipline reconnue par le gouvernement, partie intégrante des industries sportives (avec une réglementation spécifique). Ce qui rend la discipline éligible aux subventions et à d’autres avantages. [6] D’autres projets sont aussi en cours : par exemple, Acer Predator[7] et New Taipei City travaillent sur une base d’e-sports avec pour objectif de former de futurs talents et joueurs de compétition.

Une forte valorisation de contenus

Dans cet environnement favorable, Taiwan est aussi un pays qui respecte la propriété intellectuelle. Les boutiques de jeux vidéo sont nombreuses, avec un public conscient sur le problème du piratage. Il suffit de se promener à Taiwan pour se rendre compte du sentiment de sécurité et du sens civique exceptionnel des taïwanais. C’est aussi un des pays au taux de criminalité les plus bas dans le monde (avec le Japon).

Pour les développeurs indépendants locaux, le crowdfunding est une source de financement incontournable. En 2016, plus de quatre équipes taïwanaises ont ainsi pu récolter par ce biais, plus d’un million TWD (environ 30000 euros).[8] La qualité des jeux est cruciale se différencier, mais pour réussir, la communication et le marketing sont aussi indispensables. Pour cela, les studios doivent apporter un soin particulier au character design dans le jeu, mais aussi dans les illustrations de présentation. Afin d’optimiser les frais, il est aussi nécessaire de sortir le jeu sur plusieurs plateformes.[9]

Malgré la forte concurrence, les développeurs sortent régulièrement de nouveaux titres, appuyés par des campagnes publicitaires conséquentes, car les joueurs taïwanais sont en général très friands de nouvelles expériences, toujours à la recherche du petit bijou qui sorte de l’ordinaire. Surtout, ils sont prêts à dépenser beaucoup d’argent pour les titres qu’ils affectionnent. La préférence va vers des genres connus, déclinés sous différentes formes. Ils sont aussi très ouverts à découvrir les jeux venant d’autres pays. Les éditeurs taïwanais se concentrent généralement sur les jeux mobiles ou en solo, mais le marché reste très ouvert, notamment pour les jeux en ligne sur PC. Pour référence, les titres les plus populaires à Taïwan sont notamment League of Legends, Playerunknown’s Battlegrounds et Overwatch.[10] [11]

Avec des joueurs impliqués, motivés, et qui n’hésitent pas à essayer de nouvelles choses, Taïwan est un marché à considérer sérieusement en Asie. Il s’agit du 15ème marché en valeur dans le monde, et pourtant peu de français ont pensé à venir y prendre des parts. Pour profiter de cette opportunité, Business France fait une action pour l’édition 2019 du salon Taipei Game Show, le plus grand salon de l’année sur le sujet, qui se déroule du 24 au 25 janvier prochain. La partie BtoB met en avant les Indie Games, dont le point culminant est la remise des prix Indie Game Award. L’évènement attire donc un public professionnel venant de toute l’Asie, impliqué dans les jeux vidéo. Au-delà de l’organisation, le bureau de Taiwan de Business France a pour mission d’aider les développeurs français à figurer dans la sélection, car les places sont limitées. La présence sur le salon permet en effet, de se mettre en avant, afin s’implanter sur ce marché encore méconnu.

⇒ Pour en savoir plus sur le marché des jeux vidéos à Taïwan, et l’accompagnement de Business France sur ce marché, veuillez contacter :
Gia Dinh TO, conseillère export Tech & Services innovants @ Business France Taïwan
giadinh.to@businessfrance.fr

 

[1] Taiwan Games Market 2018, Newzoo, https://newzoo.com/insights/infographics/taiwan-games-market-2018/
[2] Top 100 Countries/Markets by Game Revenues, Newzoo, https://newzoo.com/insights/rankings/top-100-countries-by-game-revenues/
[3] 台北電玩展最後日人氣不減 35萬人次熱情無極限, Taipei Game Show, http://tgs.tca.org.tw/news.php?a=1&b=2b_c&n=71ad16ad2c4d81f348082ff6c4b20768
[4] https://heroesofthestorm.com/en/blog/20191556/a-king-is-born-in-taiwan-unveiling-the-arthas-statue-7-25-2016/
[5] https://techcrunch.com/2015/10/22/twitch-taiwan/
[6] 立院三讀 電競正式納運動產業, Liberty Times Net, http://news.ltn.com.tw/news/politics/breakingnews/2245688
[7] 新北電競基地揭幕 明年比英雄聯盟校際盃, udn, https://udn.com/news/story/7323/3322353
[8] Page 109, 2016 Digital Content Industry In Taiwan, publié par le Bureau du développement des industries octobre 2017
[9] 玩家多了,卻更難賺錢?台灣遊戲業的轉型挑戰, 天下雜誌, https://www.cw.com.tw/article/article.action?id=5085478
[10] Page 10, 全球PC Game 市場概況與玩家偏好分析, MIC, novembre 2016
[11] 2017人氣線上遊戲排行榜出爐 第五名是滿滿的童年回憶啊!, udn Game, https://game.udn.com/game/story/10453/2775734

Auteur : Admin publié le September 25,2018
Catégorie: Focus marché , Jeu vidéo

Publier un commentaire

Refresh

Comment 0 commentaires

%d bloggers like this: