Business France - Logo
Menu
BUSINESS FRANCE RADIO

En Inde, l’heure est plus que jamais à la croissance et au développement dans les secteurs des télécommunications

En Inde, l’heure est plus que jamais à la croissance et au développement dans les secteurs des télécommunications

2017 a été une année riche pour les secteurs de la Téléphonie mobile et Internet, qui ont su maintenir leur forte croissance en dépit de la démonétisation et de l’uniformisation de la TVA nationale. Les chiffres, comme souvent dans le sous-continent, sont éloquents.

 

L’accès au smartphone à toute la population d’ici 4 ans

Avec une population de 1,3 Mds d’habitants, l’Inde comptait 1,206 Md de cartes SIM en circulation fin décembre 2017 (vs. 1,127 Md en décembre 2016).

Le taux de pénétration du smartphone a augmenté de 8 points, passant de 32 à 40%, atteignant 451 millions d’utilisateurs en 2017. Le prix moyen des appareils est de l’ordre de 132 USD, lorsque le salaire moyen indien, atteint, en parité de pouvoir d’achat, 270 USD, pour un PIB par an et par habitant de 1709 USD. Le pays devrait compter presque 700 M d’utilisateurs de smartphones en 2020.

→ Fin 2015, Android continuait de dominer le marché des OS pour téléphones mobiles avec plus de 93% de part de marché, suivi par iOS et Windows avec chacun 2,3%.

→ En termes de terminaux mobiles, Samsung reste leader du marché avec 21,7% de part de marché, suivi par les marques locales Micromax (10,2%), Intex (11,8%), Lava (9,6%), Intex (9,5%) et Karbonn (6%).

→ Les marques chinoises gagnent des parts de marché, comme Vivo, Xiaomi, Lenovo et Oppo.

10 Telcos se partagent le marché de la téléphonie mobile dont les principaux acteurs de ce marché se nomment Bharti Airtel (24,91% du nombre d’abonnés), Vodafone (18,15%), Idea Cellular (16,69%), BSNL (9,25%), MTNL (0,31%), Aircel (7,53%), Reliance Jio (13,08%). Des consolidations sont attendues, avec des négociations en cours entre Vodafone et Idea Cellular par exemple, ce qui propulsera le groupe en tête secteur de la téléphonie avec plus de 400 millions de clients.

Secteur Téléphonie Mobile en Inde - Business France - 2018

L’Inde bénéficie désormais d’une couverture complète de son territoire. Le programme « Digital India », initié par le gouvernement en 2016, permet aux grandes agglomérations du pays de disposer désormais du réseau 4G. Cependant, certaines zones rurales ne bénéficient pas encore d’un réseau téléphonique.

 

L’Inde 2ème marché mondial pour Internet et 1er sur Facebook

L’Inde compterait selon les dernières estimations 462 M d’utilisateurs d’Internet, dont 289 M en zones urbaines et 173 M en zones rurales.

◊ 93.40% de ces usagers utilisent une connexion en accès sans fil. Le nombre d’usagers d’internet a progressé de 12 millions, toute zone confondue.

L’Inde possède la seconde plus grande base d’utilisateurs internet du monde derrière la Chine, positionnant le pays dans une situation unique, mais le taux de pénétration reste faible (40%).

◊ Dans ce secteur, l’opérateur Bharti Airtel (23.84%) est également le leader de ce marché, devançant Vodafone (17.53%), Idea (16.07%) et Jio (11.72%).

◊ Le gouvernement indien a également prévu d’installer 250 000 hotspot WiFi dans le cadre de son plan « Bharat Net » (ex-NOFN), réseau national de fibres optiques, qui devait se terminer en 2015 mais a pris un important retard.

A noter que les internautes indiens représentent la plus large communauté nationale sur Facebook, avec 241 millions d’utilisateur actifs. 84% d’entre eux utilisent le réseau social depuis leur mobile.

 

Un contexte réglementaire en forte transformation

En Novembre 2016, l’Inde a lancé un vaste programme de démonétisation. Le gouvernement a décidé de retirer de ce fait 83% de la monnaie en circulation. Cette loi a poussé la population, privée de cash durant plusieurs mois, à se diriger vers le paiement électronique. Ainsi, le montant total des transactions mobile a explosé de 240%; contexte qui a favorisé la croissance du e/m-commerce.

Le pays a également connu cette année la réforme de la GST (uniformisation de la TVA, égalisant celle -ci dans à tous les états). Cette réforme est considérée comme une des plus importantes depuis l’indépendance. La GST appliquée au secteur est désormais de 18%.

 

Un pays a la poursuite du progrès

La valeur croissante du Bitcoin a attiré des milliers d’investisseurs indiens. Même ceux qui ne connaissent pas la crypto-monnaie ont également commencé à investir dans Bitcoins, Ethereum, Ripple, et autres. L’opérateur de télécommunications indien Reliance Jio prévoit de développer sa crypto-monnaie appelée Jio Coin.

Le gouvernement a mis aux enchères fin 2016, la bande de fréquence 700 MHz (compatible avec la 5G). Celle-ci n’a pas été remportée, jugée trop chère par les opérateurs en place (~ 1,7 Md USD / MHz), déjà fortement endettés par les enchères des années précédentes. Ceci-étant, cela montre la volonté du gouvernement d’accélérer l’accès au très haut débit, afin de rattraper son retard par rapport aux pays développés.

Le secteur des télécommunications – parmi lequel se trouvent de plus en plus d’acteurs français, comme Be-Bound, Famoco, Kerlink et Siradel – contribuera à hauteur de 230 milliards de dollars à l’économie et soutiendra 3 millions d’emplois directs et 2 millions d’emplois indirects d’ici 2020.

 

Business France accompagne chaque année de manière collective ou individuelle des entreprises françaises des secteurs télécoms sur le marché indien.

Pour en savoir plus sur les opportunités en Inde et la façon dont Business France facilite l’accès au marché, veuillez contacter :
Jean-François AMBROSIO, chef de Pôle Tech & Services @ Business France Inde
jean-francois.ambrosio@businessfrance.fr

 

Auteur : Admin publié le January 30,2018
Catégorie: Focus marché , Télécoms

Publier un commentaire

Refresh

Comment 0 commentaires

%d bloggers like this: