Business France - Logo
Menu
BUSINESS FRANCE RADIO

Dubaï, la palme des startups

Dubaï, la palme des startups

Le souhait de la ville de devenir la ville la plus intelligente au monde et la dynamique de l’Exposition Universelle de 2020 sont les principaux moteurs qui poussent Dubai à devenir LA référence technologique de la Région.

 

Une ville compétitive – l’IA au service de la Smart City

Même si Dubai est déjà très connue pour sa « Palm Jumeirah », il s’agit d’une ville en perpétuelle conquête de nouvelles palmes au niveau régional et mondial dans divers domaines. Au niveau innovation technologique, elle cherche à s’imposer comme étant un hub régional MENA (Middle East and North Africa). La première place de cette région est actuellement attribuée aux Emirats Arabes Unis tant sur le nombre de start-ups que sur les montants d’investissements levés. En effet, le pays a attiré 298 start-ups, loin devant l’Arabie Saoudite, l’Egypte ou encore le Liban, qui comptent chacun environ 150 start-ups. De plus, les 650 millions d’USD levés en 2017 au sein de cette région ont bénéficié à 76% à des start-ups émiriennes notamment Careem (150 Millions USD), Starz Play (90 Millions d’USD) et Fetchr (41 Millions d’USD).

En liaison avec la stratégie fédérale pour l’Intelligence Artificielle lancée en Octobre 2017, Dubai tente de se placer à l’avant-garde du progrès à travers de nombreuses initiatives plus ou moins médiatisées. Les drones et voitures autonomes, les robots-policiers, ou encore l’application des chat-bots aux relations avec l’administration sont actuellement expérimentés. Le tout dans le but de conquérir la palme de la ville la plus intelligente et la plus heureuse au Monde à l’horizon 2021, en même temps que l’Exposition Universelle qui se tiendra d’Octobre 2020 à Avril 2021. En effet, Dubai suit un plan précis « Dubai Smart City 2021 » de plusieurs initiatives, lancées dans diverses entités gouvernementales.

L’écosystème Tech le plus dynamique de la zone

Si Abu Dhabi commence de plus en plus à se diversifier notamment en Tech pour réduire sa dépendance vis-à-vis du pétrole, Dubai demeure le lieu de concentration de la majorité des entreprises de la Tech du pays. Tout d’abord, les zones franches spécialisées comme Dubai Internet City, Dubai Silicon Oasis ont été le berceau technologique de la ville. Ensuite, les nouvelles technologies devenant l’affaire de tous, les autres zones franches plus orientées Finance (Dubai International Financial Center – DIFC) ou encore logistique (Jebel Ali Free Zone, Dubai Airport Free Zone, Dubai South) se sont intéressées également aux solutions technologiques qui peuvent résoudre leurs problématiques. Enfin, le « Dubai Start-up Hub », à l’initiative de la Chambre de commerce de Dubai, a pour mission principal d’accompagner les start-ups à travers différents programmes.

Dans cette mouvance technologique, les incubateurs et les accélérateurs de start-ups ainsi que les co-working spaces deviennent incontournables. A Dubai, nous comptons actuellement une douzaine soit portés par des initiatives gouvernementales ou par des zones Franches en partenariat avec des entreprises privées qui ont un besoin d’innovation. Quelques exemples :

♦ Le « Dubai Future Accelerators » est un programme intensif de 9 semaines, qui accompagne, par le biais de challenges des différents opérateurs étatiques, des start-ups innovantes spécialisées dans la transformation digitale du gouvernement.
Techstars Dubai, est quant à lui un accélérateur, qui aide le développement des start-ups dans des secteurs variés en partenariat avec des sociétés privées.
Astrolabs, qui vient tout juste de s’agrandir, est le fruit d’un partenariat entre Google et la zone Franche de DMCC (Dubai Multi Commodities Center).
Fintech Hive, porté par le Dubai International Financial Center depuis 2017.
Dubai Technology Entrepreneur Center, initiative de la zone Franche Dubai Silicon Oasis, développant, en partenariat avec des entreprises locales, deux programmes d’accélération : Intelak et Dubai Smart City Accelerator.

Des besoins qui ne cessent de grandir

Les besoins de transformation digitale de certains groupes augmentant, nous avons assisté en Octobre 2018, à l’inauguration de « The Greenhouse », le premier programme d’accélération RetailTech mené par le groupe Chalhoub, leader de la distribution de marques de luxe de la région.

Les investisseurs locaux, régionaux et mondiaux guettent de plus en plus ces programmes et ces start-ups. Les Venture Capital (VC) les plus actifs aux Emirats Arabes Unis en 2017 ont été : 500 Startups, Middle East Venture Partners (MEVP), BECO Capital, Raed Ventures et Wamda Capital.

Que ce soit dans les objets connectés (Iot), la Fintech, la RetailTech, l’E-commerce, la Cybersécurité, la Blockchain, l’Intelligence artificielle ou encore la réalité augmentée et virtuelle, Dubai s’ouvre au monde pour rechercher des start-ups répondant aux besoins de la ville. Et pourquoi pas la French Tech ?

French Tech Tour EAU (1er au 3 Avril 2019)

En ayant reçu la palme de la région au niveau technologique, et eu égard des différentes opportunités aux Emirats Arabes Unis, Business France a décidé d’organiser le premier French Tech Tour de la zone qui se tiendra aux Emirats Arabes Unis du 1er au 3 Avril 2019 en marge de la Future Technology Week. Si vous souhaitez développer vos courants d’affaires dans les secteurs tech et surtout découvrir les différentes opportunités de ce Hub Régional, inscrivez-vous sans tarder à ce premier French Tech Tour du Moyen-Orient.

Pour en savoir plus sur l’écosystème tech de Dubaï et l’accompagnement de Business France (dont le French Tech Tour 2019), veuillez contacter :
Marielle STEPHAN, Business France EAU, marielle.stephan@businessfrance.fr

Auteur : Admin publié le December 17,2018
Catégorie: Focus marché , Focus start-up

Publier un commentaire

Refresh

Comment 0 commentaires